Accéder au contenu principal

Cyclisme : un contrôle antidopage anormal pour Chris Froome sur le Tour d'Espagne

Chris Froome célébrant sa victoire lors du Tour d'Espagne, le 10 septembre 2017.
Chris Froome célébrant sa victoire lors du Tour d'Espagne, le 10 septembre 2017. Jose Jordan, AFP

Le quadruple vainqueur du Tour de France a été contrôlé positif au salbutamol lors de la Vuelta 2017, selon l'Union cycliste internationale. Le coureur, qui soigne son asthme avec cette substance, dit avoir pris les doses prescrites par son médecin.

PUBLICITÉ

Le Britannique Chris Froome, quatre fois vainqueur du Tour de France, a été contrôlé positif au bronchodilatateur salbutamol lors du Tour d'Espagne 2017 qu'il a remporté, a indiqué l'Union cycliste internationale (UCI) dans un communiqué transmis mercredi 13 décembre à l'AFP.

Selon les journaux "Le Monde" et "The Guardian", Team Sky, l'équipe du coureur, a confirmé des résultats "anormaux" mais pas le contrôle positif. "Pour être clair, il n’y a pas d’accusation de contrôle positif contre Chris. La notification que Chris a reçue de la part de l’UCI détaille un processus clair, qui est en cours et dans lequel Chris s’est engagé, a écrit Team Sky aux deux quotidiens. Il y a de nombreuses preuves qui montrent des variations importantes et imprévisibles dans le métabolisme et l’excrétion du salbutamol."

Un médicament pour soigner l'asthme

Le salbutamol est connu pour être le principe actif de la Ventoline, médicament que le coureur de 32 ans a toujours avoué prendre pour soigner son asthme. Selon le règlement de l'Agence mondiale antidopage (AMA), le salbutamol ne doit pas dépasser une concentration de 1000 ng/ml. Au-delà, le sportif encourt une sanction pouvant aller de l'avertissement à une suspension de l'ordre de deux ans. Il pourrait également être déchu de son titre de la dernière Vuelta, qu'il avait remporté en septembre dernier. L'UCI a ouvert une procédure contre l'incontestable numéro 1 des grands tours.

Dans un communiqué, le coureur a de son côté assuré avoir "suivi les conseils du médecin". "Mon asthme s'est accentué durant la Vuelta, donc j'ai suivi les conseils du médecin de l'équipe pour augmenter mes doses de salbutamol. Comme toujours, j'ai pris les plus grandes précautions pour faire en sorte de ne pas dépasser la dose permise", assure-t-il.

Le contrôle de Froome date du 7 septembre, à trois jours de l'arrivée de la Vuelta, alors que le Britannique de l'équipe Sky portait le maillot de leader. Il a été notifié au coureur le 20 septembre, jour de sa troisième place dans le Championnat du monde du contre-la-montre à Bergen, en Norvège.

Depuis cette date, Froome n'a plus couru. Mais il a occupé l'actualité du cyclisme en annonçant notamment son programme pour 2018 et sa décision de courir le Giro afin de tenter de gagner les trois grands tours (France, Espagne, Italie) à la suite et s'attaquer au doublé Giro-Tour.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.