Rohingyas: 6.700 personnes tuées en Birmanie le premier mois des violences

Rangoun (AFP) –

Publicité

Au moins 6.700 Rohingyas, dont 730 enfants de moins de cinq ans, ont été tués uniquement lors du premier mois d'une campagne militaire dans l'ouest de la Birmanie entre le 25 août et le 25 septembre, a estimé jeudi Médecins sans frontières.

"Le nombre de décès est vraisemblablement sous-estimé", a précisé le Dr Wong de MSF, qui a interrogé des réfugiés au Bangladesh où plus de 640.000 Rohingyas ont trouvé refuge depuis fin août pour fuir ce que les Nations unies qualifient d'"épuration ethnique".