Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

Afrique

Africa Mercy : le "navire de l’espoir" en mission au Cameroun

© Capture d'écran France 24 | L'Africa Mercy est à l'ancrage dans le port de Douala depuis août 2017.

Texte par Laura MOUSSET

Dernière modification : 15/12/2017

Le bateau-hôpital de l’ONG Mercy Ships mouille dans le port de Douala jusqu’en juin 2018 pour une mission de dix mois. Il offre des soins gratuits aux Camerounais atteints de maladies rares dans un pays où le système de santé est défaillant.

En plein cœur du port de Douala, dans l'ouest du Cameroun, l’Africa Mercy en impose. Le navire blanc et bleu de 140 mètres de long est ancré au milieu des grues, des camions et des conteneurs. Sur la terre ferme, trois grandes tentes sont installées : c’est là que des patients venus des dix régions du Cameroun, sont reçus par les 400 bénévoles de l’ONG Mercy Ships.

Près de 28 % des 24 millions de Camerounais vivent en dessous du seuil de pauvreté et il y a moins d’un médecin pour 1 000 habitants. L’accès aux soins reste donc extrêmement limité. La mission d’Africa Mercy permet, le temps de la mission, de renforcer le système de santé local. Les équipes espèrent réaliser entre 3 000 et 4 000 interventions chirurgicales lors des dix mois de leur mission.

Michele, 14 ans, avait les jambes arquées depuis son enfance. "Plus le temps passait, plus elle s’affaissait", confie sa mère Solange. Avant d’être reçue par les équipes de Mercy Ships, elle a fait le tour des différents hôpitaux agréés. "On avait accepté de l’opérer mais il fallait énormément d’argent, que je n’ai pas. On parlait de 1 118 000 francs CFA (environ 1 700 euros) pour une première intervention, pour un pied." Depuis son opération à bord du navire, Michele a fait de gros progrès et pourra bientôt rentrer chez elle.

Partenariat avec le gouvernement

"Nous avons aussi une mission de long terme car nous investissons beaucoup dans l’éducation, la formation et le contrôle du personnel médical local", explique Corne Blom, directeur de l’hôpital. Mercy Ships mise sur le renforcement des capacités médicales locales pour améliorer le système de prestations de soins du pays. L’ONG finance également la construction et la rénovation d’établissements médicaux.

Le gouvernement camerounais, qui a invité l’organisation sur son territoire, s’investit également dans cette mission. Il finance notamment le carburant du navire Africa Mercy, le transport des patients jusqu’au bateau-hôpital et participe à la communication autour de l’initiative de l'ONG.

Dès l’été 2018, le navire reprendra la mer, direction la Guinée, où un partenariat similaire avec les autorités a été conclu.

Première publication : 15/12/2017

  • CAMEROUN

    Cameroun : le procès de l’écrivain Patrick Nganang renvoyé au 19 janvier

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Cameroun : quatre militaires tués en zone anglophone

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Recrudescence de la violence au Cameroun anglophone

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)