Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

En Inde, Google veut démocratiser l'accès à Internet grâce à des lasers

© Alphabet

Texte par Fabien JANNIC-CHERBONNEL

Dernière modification : 15/12/2017

Alphabet va développer cette nouvelle technologie pour permettre à une région rurale de l'Inde d'accéder à Internet.

L’Inde n’aura pas le droit à ses ballons 4G Google. Le géant internet a trouvé une solution originale pour amener l’accès à Internet dans les campagnes du pays : des boîtes capables d'émettre des lasers (ou signaux lumineux) contenant de la data.

VOIR AUSSI : Comment YouTube France s'engage pour faire plus de place aux femmes sur sa plateforme

L’Inde va installer 2 000 de ces hubs dans la région rurale d'Andhra Pradesh, explique Alphabet, l’entreprise à laquelle appartient Google. Un post de blog explique que l’objet fonctionne grâce à une technologie appelée Free Space Optical Communications et développée par X, le laboratoire d’innovation de l’entreprise américaine. 

Résultat, des boîtes placées à plusieurs kilomètres de distance sont capable d’envoyer des données par signaux lumineux. "C’est comme un câble de fibre optique, mais sans câble", explique Baris Erkman, en charge du projet.

Cette nouvelle technologie est dans la même veine que Project Loon, qui utilise des ballons de haute altitude pour propager des signaux 4G. Le projet a notamment permis à 100 000 personnes d'accéder à Internet après le passage de l'ouragan Maria sur l’île de Porto Rico.

L’initiative indienne fait partie d’un plan du gouvernement du pays qui vise à connecter 12 millions de foyers à Internet d’ici à 2019. Seuls 20 % des 53 millions d’habitants d’Andhra Pradesh ont pour l’instant un accès au Web. Et d’après Baris Erkman, le projet est particulièrement adapté pour le pays, puisqu’il est peu coûteux :

"Parce qu’il n’y a pas de câbles, cela veut dire que l’on ne perd pas de temps et d’argent à creuser des tranchées ou à installer des câbles sur des poteaux. Ces boîtes peuvent tout simplement être installées sur des toits ou des tours à quelques kilomètres de distance."

Mais n’allez pas croire que ce nouveau projet d’Alphabet est fait sans arrière-pensées. Comme le note le média Engadget, l’idée pour l’entreprise est que ces nouveaux utilisateurs lui achètent des portables peu cher. Et Google est d’ores et déjà concurrencé par Facebook sur ce terrain : la firme de Mark Zuckerberg a commercialisé Express WiFi dans le pays et développe également son propre système de signaux lumineux.

Quelque chose à ajouter ? Dites le en commentaire.

Première publication : 15/12/2017