Accéder au contenu principal
Tech 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

Capture d'écran France 24

C'est l'histoire d'un entrepreneur pas comme les autres. Emigré du Somaliland, Ismail Ahmed a d’abord œuvré en tant que spécialiste de l'inclusion financière aux Nations unies avant de fonder un service de transfert d'argent en ligne baptisé WorldRemit. Cette startup de la fintech qui s’est hissée en moins de 8 ans au rang de Western Union ou MoneyGram a une ambition : rendre le pouvoir à ses utilisateurs où qu'ils soient. Interview.

Publicité

Également au programme de cette émission : l'abrogation du principe de la neutralité du Net. Adopté par l’administration de Barack Obama et décrié par certains fournisseurs d’accès, il est désormais caduc. La FCC, l’autorité de régulation des télecoms, vient en effet de mettre un terme à la loi qui garantissait à tous les Américains l'égalité d'accès au réseau. Une décision redoutée par les défenseurs des libertés en ligne, qui y voient la création d'un Internet à deux vitesses mais aussi une victoire pour les opérateurs.

Faut-il craindre un effet papillon pour d'autres pays ? Et qu'en est-il de la "blockchain neutrality" que l'on voit poindre à l'horizon ? La neutralité du Net est morte. Vive internet!

En France, le gouvernement français veut instaurer une "majorité numérique" à 16 ans. Aujourd'hui, il faut attendre d’avoir 13 ans pour pouvoir ouvrir un compte sur un réseau social. Objectif de Nicole Belloubet, la ministre de la justice : protéger les ados et leurs données. Si l'intention est louable, une telle mesure est-elle souhaitable, et surtout réalisable en pratique ? Explications.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.