Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Tragédie au passage à niveau"

Capture d'écran France 24

Au menu de cette revue de presse française du vendredi 15 décembre : les questions après l'accident de Millas. Comment le Premier ministre Édouard Philippe imprime-t-il sa marque à Matignon ? On revient aussi sur le rapport d'économistes sur les inégalités dans le monde et, plus près de nous, sur le cambriolage de l'appartement de l'entraîneur du PSG, Unai Emery.

PUBLICITÉ

Les quotidiens régionaux L'indépendant, Midi Libre ou encore La dépêche du Midi réagissent à la mort de quatre collégiens dans la collision entre un bus scolaire et un train à un passage à niveau à Millas, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Chaque année, une trentaine de personnes perdent la vie dans des conditions semblables, rappelle Le Parisien. Édouard Philippe impose son style à Matignon, estime Le Figaro, qui dresse un portrait flatteur du Premier ministre. L'ancien président François Hollande, de son côté, félicite le nouveau, Emmanuel Macron. En revanche, quand il tance le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le porte-parole de ce dernier lui répond. Quant à Florian Philippot, il semble avoir coupé court à son ascension en quittant le Front national : personne ne lui voit d'avenir politique en-dehors du parti.

Libération se réjouit que face aux États-Unis, "l'Europe limite la casse" en termes d'inégalités alors que Disney est en train d'assembler une "usine à contenus inégalée" en rachetant la 21st Century Fox.

Enfin, son équipe a gagné, mais lui a perdu 20 000 euros en une nuit. Le coach du PSG, Unai Emery, s'est en effet fait cambrioler chez lui à Paris.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.