Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

FRANCE

Déclaration de patrimoine : une douzaine de ministres d'Édouard Philippe sont millionnaires

© Thomas Samson, AFP | Le gouvernement français, le 22 juin 2017 à Paris.

Texte par Valentin GRAFF

Dernière modification : 16/12/2017

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a rendu publiques, vendredi, les déclarations de patrimoine des ministres français. Douze sont millionnaires, dont les ministres du Travail, de l'Écologie et de la Culture.

Dans un exercice désormais consommé, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié, vendredi 16 décembre, les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement français. On y apprend que douze ministres sont millionnaires, contre 14 lors du dernier gouvernement du quinquennat de François Hollande.

Selon les documents mis en ligne, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui l'été dernier avait été critiquée pour une plus-value réalisée sur à la revente d’actions Danone du temps où elle était directrice des ressources humaines du groupe, a ainsi un patrimoine de plus de 7,5 millions d'euros, et le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, de plus de 7,2 millions.

Muriel Pénicaud est notamment propriétaire d'une maison dans les Hauts-de-Seine d'une valeur estimée à 1,3 million d'euros et d'une maison dans la Somme valant 340 000 euros. Le total de ses contrats d'assurance vie, instruments financiers, comptes courants et produits d'épargne atteint quelque 5,9 millions d'euros. La HATVP avait déjà révélé en juillet que Muriel Pénicaud avait perçu au total 4,74 millions d'euros net de 2012 à 2014, alors qu'elle était DRH chez Danone.

Six voitures pour le ministre de l'Écologie

Nicolas Hulot a déclaré des biens immobiliers en Corse, en Côtes-d'Armor et en Savoie pour un total de 2,9 millions d’euros. À cela s'ajoute sa société Eole, qui encaisse ses droits d'auteurs et les royalties des produits dérivés Ushuaïa et dont la valeur est estimée à 3,1 millions d'euros, tandis que le total de ses contrats d'assurance-vie, instruments financiers, comptes courants et produits d'épargne atteint environ 1,17 million d'euros. Figure écologiste du gouvernement, le ministre a été raillé sur les réseaux sociaux pour avoir déclaré neuf véhicules à moteur : six voitures, un bateau, une moto et un scooter électrique.

Françoise Nyssen, ministre de la Culture et ancienne patronne des éditions Actes Sud, déclare pour plus de 600 000 euros de biens immobiliers et 4 millions d'euros pour sa société arlésienne.

La plupart des autres ministres possèdent un capital beaucoup moins important : le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré un appartement parisien dont il est copropriétaire (à 50 %) évalué à 1,25 million d'euros, et un appartement en Seine-Maritime dont il est également copropriétaire (à 20 %), d'une valeur de 400 000 euros. Le total de ses contrats d'assurance-vie, instruments financiers, comptes courants et comptes épargne atteint environ 56 000 euros, et il doit également rembourser un emprunt immobilier de quelque 336 000 euros.

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, affiche pour sa part des parts d'une société civile évaluées à 1,5 million d'euros et quelque 168 000 euros de placements financiers. Le ministre le plus pauvre est aussi issu des rang de LR : il s’agit de Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, à la tête de moins de 50 000 euros de biens, dont un terrain non constructible estimé à 30 000 euros.

Selon la HATVP, tous les ministres se sont prêtés de bonne grâce, et dans les délais, à l’exercice de transparence, note Le Monde. Un tiers des déclarations ont toutefois dû être suivies d’échanges avec la HATVP, qui ont parfois mené à des corrections. Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, a ainsi dû "rehausser de 400 000 euros la valeur de son appartement de 190 m2 à Paris (à 2 millions d’euros)", note le quotidien du soir.

Avec AFP

Première publication : 16/12/2017

  • FRANCE

    Remaniement en France : Griveaux nommé porte-parole, Castaner reste au gouvernement

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : le gouvernement planche sur le harcèlement de rue

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    Emmanuel Macron s’essaye au difficile exercice de la pédagogie de rentrée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)