Accéder au contenu principal
Élément Terre

2017, année catastrophique pour l’environnement ?

Capture d'écran France 24
Par : Marina BERTSCH Suivre | Mairead DUNDAS | Valérie DEKIMPE | Gaëlle ESSOO
2 mn

Inondations, ouragans, sécheresse, feux de forêt, températures extrêmes, émissions de Co2 en augmentation : 2017 a été un cru exceptionnellement mauvais, battant mois après mois de tristes records pour l'environnement. Ne serait-ce qu’aux États-Unis, entre janvier et octobre, 15 épisodes climatiques et météorologiques ont coûté chacun plus d’un milliard de dollars en pertes financières et des centaines de vies humaines.

Publicité

Parmi ceux-ci, l’ouragan Harvey fut le plus destructeur de l’histoire des États-Unis. Mais la pire nouvelle pour la planète pourrait-elle être l’annonce, faite en juin, de la décision des États-Unis de se retirer de l’accord de Paris ?

Car les scientifiques le disent : si le réchauffement climatique n’est pas responsable de tout, il aggrave considérablement les choses.

Depuis qu’il est arrivé à la Maison Blanche, Donald Trump a détricoté ou mis entre parenthèse 50 mesures environnementales.

Mais la riposte s'organise. Aux États-Unis, une coalition de villes, États, universités, entreprises et groupes religieux fait aujourd’hui contrepoids. Leur nom : "We are still in" pour "Nous faisons toujours partie de l’accord de Paris".

Alors, tout bien réfléchi, 2017 nous a-t-elle vraiment amenés plus près du point de non-retour ? Cette année qui vient de s'écouler pourrait-elle ouvrir une fenêtre sur l’avenir ?

Une climatologue de renom répond à Élément Terre.

 

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.