Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Amériques

Au Chili, le conservateur Sebastian Piñera remporte la présidentielle

© Martin Bernetti, AFP | Sebastian Piñera célèbre sa victoire avec sa famille, le 17 décembre 2017, à Santiago.

Vidéo par N'daricaling LOPPY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2017

L'ex-chef d'État conservateur Sebastian Piñera a remporté dimanche l'élection présidentielle au Chili. Un résultat qui confirme le virage à droite de l'Amérique latine. Il va succéder à la socialiste Michelle Bachelet.

C’est une nouvelle confirmation du basculement à droite de l’Amérique latine. L'ancien chef d’État conservateur Sebastian Piñera a remporté dimanche 17 décembre l'élection présidentielle au Chili. Il succédera à la socialiste Michelle Bachelet.

Selon des estimations diffusées par l'autorité électorale chilienne, basées sur le dépouillement de plus de 99 % des votes, Sebastian Piñera a obtenu 54,57 % des voix, contre 45,43 % pour son adversaire, Alejandro Guillier.

Sebastian Piñera, président de 2010 à 2014, est l'un des hommes les plus riches du pays. Il présidera le Chili de 2018 à 2022. Passionné d'histoire et grand lecteur, il a reçu le soutien de son ami prix Nobel de littérature 2010, le Péruvien Mario Vargas Llosa.

Le Chili, une des principales économies d'Amérique latine, a été dirigé ces quatre dernières années par la socialiste Michelle Bachelet, qui a bouleversé cette société réputée très conservatrice par une série de réformes progressistes, dont l'adoption du mariage homosexuel et la dépénalisation de l'avortement, auparavant interdit. La loi ne lui permettait pas de se représenter.

>> À lire sur France 24 : "Présidentielle au Chili : 'Michelle Bachelet n'a pas su répondre aux attentes des Chiliens' "

La victoire de Sebastian Piñera marque la fin d'un cycle pour une grande partie de la gauche latino-américaine : l'Argentine, avec Mauricio Macri, le Brésil, avec Michel Temer, ainsi que le Pérou, avec Pedro Pablo Kuczynski, ont désormais des présidents conservateurs. Michelle Bachelet était la seule femme à présider un pays dans la région.

Avec AFP

Première publication : 18/12/2017

  • CHILI

    Au Chili, grève de la faim et manifestation des Indiens mapuches

    En savoir plus

  • CHILI

    Incendies : le Chili confronté au "pire désastre forestier" de son histoire

    En savoir plus

  • CHILI

    Puissant séisme au Chili : le bilan s'alourdit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)