Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

EUROPE

Le procès en Belgique de Salah Abdeslam reporté au 5 février 2018

© Thierry Roge, Belga, AFP | L'avocat de Salah Abdeslam, Sven Mary, s'est adressé à la presse le 18 décembre 2017, à Bruxelles, peu après l'annonce du report du procès de son client.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2017

Le procès à Bruxelles de Salah Abdeslam a été reporté à la semaine du 5 février 2018, a annoncé lundi le tribunal de Bruxelles. Le jihadiste français est poursuivi pour une fusillade survenue dans la capitale belge en mars 2016, pendant sa cavale.

Le tribunal de Bruxelles a annoncé, lundi 18 décembre, que le procès à Bruxelles de Salah Abdeslam a été reporté à la semaine du 5 février 2018, à la demande de l’avocat du jihadiste français.

Salah Abdeslam sera jugé pendant quatre jours pour une fusillade avec des policiers survenue le 15 mars 2016 dans la commune bruxelloise de Forest, dans une des planques où il s'était réfugié durant sa cavale de quatre mois après les attaques du 13 novembre 2015, à Paris.

S'il est alors parvenu à s'enfuir avec un complice, ce raid policier a de fait précipité la fin de sa cavale. Le Français d'origine marocaine, qui a grandi à Bruxelles, a été arrêté le 18 mars non loin de là, à Molenbeek.

Avec Sofiane Ayari, le complice de sa fuite interpellé en même temps que lui, il doit répondre de "tentative d'assassinat sur plusieurs policiers" et "port d'armes prohibées", le tout "dans un contexte terroriste".

Incarcéré depuis fin avril 2016 à Fleury-Mérogis, le jihadiste de 28 ans est toujours resté mutique face aux enquêteurs français depuis un an et demi. Et c'est contre toute attente qu'il avait décidé en septembre de comparaître pour le procès de la fusillade de Forest.

Avec AFP

Première publication : 18/12/2017

  • FRANCE

    Attentats du 13-Novembre : deux ans après, la France se souvient

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam refuse une nouvelle fois de répondre au juge

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentats du 13 novembre : les avocats de Salah Abdeslam renoncent à le défendre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)