Accéder au contenu principal

L'Estonie lance l'estcoin, son propre token national

Peter Kentie

L'Estonie était déjà connue pour son e-citoyenneté. Le pays balte va aujourd'hui plus loin encore en lançant son propre token national, cet actif numérique utile dans les levées de fonds.

PUBLICITÉ

C'est ce qu'il s'appelle être un role model : après l'e-citoyenneté, programme qui permet à n'importe quel citoyen du monde de demander une résidence estonienne, le gouvernement du plus petit pays balte annonce la mise en place de l'estcoin, son token national – autrement dit une monnaie numérique permettant aux entreprises d'assurer des levées de fonds.

VOIR AUSSI : Devenir e-resident: comment la nationalité numérique fait rayonner l'Estonie

Le pays dont l'agilité fait penser à celle d'une jeune entreprise semble toujours avoir une longueur d'avance. Dans un billet publié sur la plateforme Medium, le directeur du programme e-residency Kaspar Korjus évoquait déjà en août dernier une proposition de crypto-monnaie nationale. Mardi 19 décembre, l'officialisation est finalement arrivée

Fluidifier le programme e-residency

Kaspar Korjus a rappelé l'ambition de l'Estonie de rester à la pointe de l'économie numérique. "L’Estonie veut répondre à un problème posé depuis quelques années et qui concerne particulièrement les ICOs (Initial Coin Offering : levée de fonds basée sur l’achat de tokens grâce à la technologie de la blockchain) : bien que quelques pays se soient réellement penché sur la question, le cadre juridique et administratif de ces levées de fonds est encore pratiquement inexistant", peut-on lire sur le site officiel de l'estcoin.

Le texte poursuit : "On constate souvent des pratiques douteuses lors de la mise en place d’ICOs. L’Estonie veut proposer un cadre à tout cela, des bonnes pratiques, une charte, un encadrement". Avec l'estcoin, le problème rencontré par les entrepreneurs, à savoir la difficulté à créer une entreprise rapidement et de façon entièrement électronique, devrait trouver sa solution. En somme, ce token promet de fluidifier le système déjà mis en place par l'e-residency, qui permet à de nombreux entrepreneurs du monde entier d'ouvrir une antenne en Estonie.

Pour chasser toute confusion, notons que ce token ne se pose pas en monnaie alternative à l'Euro. L'objectif est plutôt "de profiter des avantages de la technologie blockchain, tout en offrant un cadre légal à celles-ci, afin de permettre aux startups qui s’installent en Estonie de se développer dans le respect de bonnes pratiques", estime Kaspar Korjus.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.