Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

FRANCE

Plombé financièrement, le PS vend son siège historique pour 45,5 millions d'euros

© Stéphane de Sakutin, AFP | Le siège historique du PS de la rue de Solférino, le 18 décembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2017

Une page se tourne au Parti socialiste. Son siège historique de la rue de Solférino va être vendu à la société foncière Apsys pour 45 millions d'euros, conséquence des débâcles électorales de la formation politique en 2017.

Le Parti socialiste, dont les comptes sont plombés par les défaites électorales de 2017, a annoncé, mardi 19 décembre, la vente pour 45,5 millions d'euros de son siège de la rue de Solférino, dans le très chic VIIe arrondissement de Paris. "L'acte de vente définitif sera signé à la fin février 2018 au plus tard", précise le PS.

Arrivé dans les murs après la victoire de François Mitterrand à la présidentielle en 1981, le PS "disposera des locaux jusqu'au 30 septembre" 2018, selon le communiqué annonçant la vente.

>> À lire : Le Parti socialiste tourne la page Cambadélis

"Cette décision a été prise pour des raisons financières après la baisse des dotations publiques suite aux résultats des élections présidentielle et législatives, ainsi que politiques, en vue de disposer d'un nouveau siège adapté pour un Parti socialiste refondé", commente le PS. Selon son trésorier, Jean-François Debat, le budget annuel du parti va passer de 28 à 8 millions d'euros, soit un manque à gagner de cent millions d'euros sur cinq ans par rapport au précédent quinquennat.

Dizaines de postes supprimés

C'est la société Apsys, une société foncière spécialisée dans le réaménagement immobilier, qui a fait la meilleure offre pour l'hôtel particulier du 10 de la rue de Solférino, connu des Français pour les scènes de soirées électorales, des victoires aux défaites.

Vaste de 3 389 mètres carrés répartis en trois bâtiments, dans un des quartiers les plus prisés de Paris, le siège était un actif en or pour un parti qui va devoir changer brutalement de voilure, en supprimant au passage des dizaines de postes parmi sa centaine de permanents.

Coïncidence de calendrier, à droite, Les Républicains ont annoncé mardi soir qu'ils prendraient "en début d'année" une décision sur l'avenir de leur siège, situé dans le XVe arrondissement de Paris. La vente, réclamée par certains, pourrait permettre d'éponger en partie leur dette de 55 millions d'euros.

Avec AFP

Première publication : 20/12/2017

  • FRANCE

    Hamon structure son mouvement, rebaptisé "Génération.s"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le PS réclame des "suites judiciaires" contre un ex-président du MJS accusé d'agressions sexuelles

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Parti socialiste tourne la page Cambadélis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)