Accéder au contenu principal
Découvertes

New Delhi va désormais combattre la pollution avec un brumisateur géant

REUTERS
3 mn

De maigres moyens pour un problème qui, malheureusement, nécessite beaucoup plus qu'une seule initiative.

Publicité

Un brumisateur géant a été testé, mercredi 20 décembre dans les rues de la capitale indienne, pour lutter contre la pollution.

VOIR AUSSI : La pollution fut responsable d'une mort sur six dans le monde en 2015

En 2016, New Delhi arrivait à la 11ème place du classement des villes les plus polluées de la planète, selon l'OMS. Pour montrer leur désir de lutter contre ce niveau alarmant, les autorités de la ville ont placé un imposant "canon antismog" – le "smog" étant le nuage de particules fines polluantes – dans la banlieue est d'Anand Vihar. 

En projettant plus de 100 litres d'eau par minute et ce dans un rayon de 150 mètres, l'engin est supposé pouvoir faire retomber les particules au sol avec l'aide de l'eau. "Une solution quand vous êtes complètement désespéré", explique Vimal Saini de l'entreprise CloudTech, qui a créé le canon, à l'AFP. Un avis que Sunil Dahiya de Greenpeace ne partage pas, puisqu'il a déclaré à l'agence de presse : "Ce n'est clairement pas une solution. Vous pouvez l'utiliser occasionnellement à des endroits sensibles mais la solution à la pollution est de la contrôler à la source plutôt que de répandre de l'eau dessus". 

La solution provisoire – qui a tout de même coûté 26 400 euros – ne serait donc qu'un écran de fumée pour tenter de rassurer les populations, auxquelles les autorités avaient suggéré en 2016 de "manger des oranges et faire des gargouillis avec de l'eau chaude pour contrer la pollution", comme le rappelle le site Sciences et Avenir.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.