Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée, la marche de l'opposition réprimée par la police

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le président turc, justicier ou opportuniste ?

En savoir plus

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

Amériques

Le président cubain Raul Castro cèdera sa place en avril 2018

© Marcelino Vazquez, AFP | Le président cubain Raul Castro à Santiago de Cuba, le 4 décembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/12/2017

Initialement prévue fin février, la désignation du prochain président de Cuba a été fixée à avril 2018 par l'Assemblée nationale. Le processus électoral 2017-2018 avait dû être reporté après le passage en septembre de l'ouragan Irma.

L'Assemblée nationale cubaine a voté, jeudi 21 décembre, une modification du programme des élections générales sur l'île, reportant la désignation du successeur du président Raul Castro de février au 19 avril 2018, ont annoncé les médias d'État.

Ce report fait suite à l'ajournement cette année des élections locales, première étape des élections générales 2017-2018, après le passage en septembre de l'ouragan Irma qui a ravagé une grande partie de l'île.

Le numéro deux du gouvernement pressenti

Son premier vice-président et numéro deux du gouvernement, Miguel Diaz-Canel, 57 ans, est pressenti pour lui succéder. S'il est désigné, cet ingénieur né après la révolution aura la lourde tâche d'asseoir son autorité, de consolider les acquis de la révolution et de poursuivre l'indispensable transition économique esquissée par Raul Castro.

Il est toutefois prévu que l'actuel chef d'État reste à la tête du tout-puissant Parti communiste cubain (PCC) jusqu'au prochain congrès prévu en 2021. Il aura alors 90 ans.

Raul Castro avait succédé à son frère Fidel en février 2008. Il avait été élu sans surprise à la tête de l'État cubain par la nouvelle Assemblée pour un mandat de cinq ans, après un demi-siècle d'un régime monolithique.

Avec AFP

Première publication : 21/12/2017

  • CUBA

    "Attaques acoustiques" : Cuba dénonce une "manipulation politique"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Irma, rétrogradé au rang de tempête tropicale, a fait au moins dix morts à Cuba

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trump durcit le ton avec Cuba et marque une rupture avec la politique d'Obama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)