Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le macronisme, késako ?"

Au menu de la revue de presse française de ce vendredi 22 décembre, des lycéennes franciliennes qui protestent contre le harcèlement en classe, des éditorialistes qui se demandent de quoi le macronisme est le nom, un dossier pour ou contre la réduction du nombre des parlementaires et quelques idées pour passer un Noël simple, sobre, mais joyeux...

Publicité

Le Parisien revient sur cet appel lancé par une lycéenne de Pontoise et suivi par 300 adolescents pour dénoncer le harcèlement en classe. 7,6% de collégiennes subissent des "caresses forcées" d'après les statistiques de l'Éducation nationale, même si certaines associations estiment que le sexisme ordinaire concerne toutes les élèves.

L'Opinion s'attelle à une lourde tâche, définir le "macronisme", que le quotidien libéral appelle aussi "attrape-toutisme". Jusqu'au 8 janvier, le journal ouvre ses pages à celles et ceux qui peuvent aider à mettre des mots sur la ligne politique présidentielle.

Pour Le Figaro, c'est entendu, Emmanuel Macron a capté les idées et les voix de la droite. Si le parti Les Républicains est en morceaux, ses électeurs se retrouvent pourtant en position de force.

Pour ou contre un Parlement réduit ? De 925 le nombre de nos députés et sénateurs pourrait passer à 647. Libération ouvre le débat. Pour : des élus moins nombreux, mais mieux aidés. Contre : moins de représentation, plus de bureaucratie.

Enfin, La Croix livre quelques astuces pour passer un Noël dans la joie et le recueillement.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.