Accéder au contenu principal

Pour Moscou, l'aide militaire américaine à l’Ukraine encourage un "nouveau bain de sang"

Des soldats ukrainiens participent à l'exercice "Rapid Trident-2017", mené avec les États-Unis, le 15 septembre 2017.
Des soldats ukrainiens participent à l'exercice "Rapid Trident-2017", mené avec les États-Unis, le 15 septembre 2017. Yuri Dyachyshyn, AFP

La Russie a accusé samedi les États-Unis d'encourager un "nouveau bain de sang" en Ukraine après que Washington a annoncé un accroissement de son aide militaire à Kiev. Le président ukrainien s'est, lui, félicité de l'annonce.

Publicité

La Russie a accusé, samedi 23 décembre, les États-Unis d'encourager un "nouveau bain de sang" dans l'est de l'Ukraine, après le renforcement annoncé vendredi par Washington des capacités défensives de Kiev.

Cette déclaration intervient alors qu’est entrée en vigueur, samedi, dans le Donbass - cette région ukrainienne en proie à un conflit armé entre les forces de Kiev et les séparatistes prorusses - une nouvelle trêve, que les deux camps en présence se sont d’ores et déjà mutuellement accusés d'avoir violée.

"Aujourd'hui, les États-Unis entraînent (les autorités ukrainiennes) vers un nouveau bain de sang. […] Les revanchards de Kiev tirent tous les jours dans le Donbass, ils ne veulent pas mener de négociations de paix et rêvent de faire disparaître la population indocile. Et les États-Unis ont décidé de leur donner des armes pour le faire", a affirmé un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

Aide militaire américaine

Les États-Unis ont annoncé le 22 décembre qu'ils allaient muscler leur aide à l'Ukraine en matière de défense, afin que Kiev puisse assurer la "souveraineté" de son territoire et "bâtir sa défense sur le long terme". Selon la chaîne ABC, citant quatre responsables du Département d'État américain, Washington a notamment prévu de fournir à l'Ukraine des missiles anti-char, incluant probablement le système avancé Javelin.

La décision des États-Unis sape les efforts de règlement politique pour l'Ukraine, a estimé un autre vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine : "Cette décision sape le travail de mise en œuvre des accords de Minsk de 2015", a-t-il déclaré, faisant référence à l'accord de paix négocié avec la médiation de la France, de l'Allemagne et de la Russie.

Pour sa part, le président ukrainien, Petro Porochenko, a salué cette décision américaine "longtemps attendue". "Les armes américaines dans les mains des soldats ukrainiens ne sont pas pour passer à l'offensive mais pour riposter de manière résolue à l'agresseur (...) et pour une autodéfense efficace", a-t-il écrit sur Facebook.

Les accords de paix signés à Minsk en février 2015 ont conduit à la quasi-fin des combats, mais des affrontements continuent de se produire le long de la ligne de démarcation en dépit des trêves annoncées régulièrement par les deux parties.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.