Accéder au contenu principal

Echec de la mobilisation contre les réformes: Coquerel (LFI) pointe une "responsabilité collective"

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Le député de La France insoumise Eric Coquerel a estimé mardi que l'échec de la mobilisation contre les réformes du gouvernement relevaient d'une "responsabilité collective", tout en jugeant que le mouvement de Jean-Luc Mélenchon avait fait sa "part du travail".

Interrogé sur France Inter sur le rôle des syndicats lors de la mobilisation contre les ordonnances réformant le code du travail, M. Coquerel a fait la distinction entre ceux qui "se sont mobilisés" et ont voulu "jouer l'unité syndicale" et les autres.

"Face à Emmanuel Macron, il fallait montrer qu'il y avait une majorité de Français qui était contre ces projets. Je continue à penser que c'est le cas, qu'il fallait le matérialiser et la seule façon de le faire, c'était une convergence de tous ensemble", a-t-il ajouté.

Reconnaissant une "responsabilité collective" dans l'échec de la mobilisation, le député de Seine-Saint-Denis a estimé néanmoins que son mouvement avait fait sa part du travail "que ce soit à l'Assemblée, que ce soit dans les mobilisations de nos groupes d'action, que ce soit en termes de propositions. Après, chacun a estimé la stratégie qui était nécessaire".

Fin octobre, le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon reconnaissait que le chef de l?État "avait le point pour l'instant", ayant réussi à mettre en place ses réformes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.