Accéder au contenu principal

Toujours plus de censure : la Chine a fait fermer 13 000 sites Internet en trois ans

Le président Xi Jinping lors de son discours d'ouverture du 19e Congrès national du Parti communiste de Chine, le 18 octobre 2017.
Le président Xi Jinping lors de son discours d'ouverture du 19e Congrès national du Parti communiste de Chine, le 18 octobre 2017. Qilai Shen/Bloomberg via Getty Images

Pour les autorités chinoises, "régulation d'Internet" rime avec censure des sites et des réseaux sociaux.

Publicité

Cinq ans après l’arrivée au pouvoir du président Xi Jinping en Chine, le bilan de la censure n’est pas glorieux. À moins que l’on se place du côté du gouvernement, qui lui doit se féliciter de toutes ses opérations de régulation au nom de la "sécurité nationale".

VOIR AUSSI : Apple joue le jeu de la censure en Chine et supprime les VPN

10 millions de comptes d’utilisateurs supprimés sur le Web chinois

D’après un rapport remis au comité permanent de l’Assemblée nationale populaire et relayé par l’agence de presse officielle Xinhua dimanche 24 décembre, les autorités chinoises ont fait fermer plus de 13 000 sites internet depuis le début de l’année 2015. En plus de ces nombreux sites censurés, la Chine a également supprimé près de 10 millions de comptes d’utilisateurs qui refusaient de s’enregistrer sous leur vraie identité, a priori en grande majorité sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement de Xi Jinping assure que cette "régulation d’Internet" doit permettre d’assurer la sécurité et la stabilité sociale dans le pays, et de prévenir la propagation de contenus pornographiques et violents. Mais aux yeux de la communauté internationale, ces décisions ressemblent plutôt à de la censure pour faire taire les discours contestataires au Parti communiste.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.