Accéder au contenu principal

Le procureur Alberto Nisman a bien été tué, affirme un juge argentin

Des Argentins manifestent le 18 janvier 2017 à Buenos Aires, deux ans exactement après la mort du procureur Alberto Nisman dans des circonstances mystérieuses en 2015.
Des Argentins manifestent le 18 janvier 2017 à Buenos Aires, deux ans exactement après la mort du procureur Alberto Nisman dans des circonstances mystérieuses en 2015. Eitan Abramovich, AFP

Un juge argentin a déclaré mercredi que le procureur argentin Alberto Nisman avait bien été assassiné. Il avait été retrouvé mort après avoir accusé la présidente Cristina Kirchner d'avoir étouffé l'enquête sur un attentat à Buenos Aires en 1994.

Publicité

Près de trois ans après le décès du procureur Alberto Nisman, un juge argentin a conclu mercredi 27 décembre que le magistrat avait bien été assassiné. Il avait été retrouvé mort le 18 janvier 2015 dans la salle de bain de son appartement verrouillé de l'intérieur, une balle dans la tête et une arme à portée de la main, après avoir accusé l'ex-présidente Cristina Kirchner d'avoir cherché à étouffer l'enquête sur un attentat commis en 1994.

Le juge Julian Ercolini dit avoir recueilli suffisamment de preuves pour affirmer que le procureur Nisman ne s'est pas suicidé en se tirant une balle dans la tête, mais qu'on lui a au contraire tiré dessus.

"La mort de Nisman n'a pas pu être un suicide", a écrit Julian Ercolini dans ses conclusions.

Attentat antisémite en 1994

Soupçonnée d'avoir voulu étouffer la possible implication de Téhéran dans un attentat qui a visé un bâtiment abritant des associations juives en 1994 à Buenos Aires, Cristina Kirchner, désormais sénatrice, a été inculpée début décembre pour trahison.

Quatre-vingt-cinq personnes avaient été tuées suite à cette attaque. Si elle n'a jamais été revendiquée, des soupçons se portent sur l'Iran et sur son allié chiite libanais, le mouvement Hezbollah.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.