Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

L’invité du jour

Farouk Mardam-Bey et Ziad Majed : "La dynastie Assad considère la Syrie comme une propriété privée"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le système Mélenchon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pascal Blanchard : "La domination des terres s'accompagne de celle des corps"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les robots envahissent nos entreprises

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la candidate libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

Découvertes

Un millionnaire anonyme distribue 86 millions de dollars en bitcoins à des associations

© Getty Images / Mashable COmposite

Texte par Fabien JANNIC-CHERBONNEL

Dernière modification : 27/12/2017

Devenu riche grâce à l'envolée du bitcoin, Pine, un ou une utilisateur anonyme de la cryptomonnaie, a décidé de créer le Pineapple Fund. Le but ? Distribuer cet argent à des associations caritatives.

Le Pineapple Fund (ou Fonds Ananas), ça vous dit quelque chose ? Malgré son nom (un peu) étrange, celui-ci représente tout de même 86 millions de dollars. L’organisation vient tout juste d’être créé par Pine, un ou une early adopter du bitcoin qui dit vouloir investir dans des œuvres caritatives.

VOIR AUSSI : Le bitcoin passe sous les 13 000 dollars, ce qui fait une chute de 35 % en une semaine

Il y a quelques semaines, on apprenait que 1 000 utilisateurs, aussi appelés "Baleines", possédaient près de 40 % de tous les bitcoins. Souvent des investisseurs de la première heure, ceux-ci se retrouvent face à une même question : que faire de ces sommes ? Pour Pine, qui préfère rester anonyme et utiliser un pseudo, la réponse a été simple : donner de l’argent à des organisations caritatives.

Résultat, le donateur anonyme créait la Pinapple Foundation mi-décembre. D’après le site de l’organisation, 18 millions de dollars ont déjà été distribués, notamment à l’Internet Archive ou à l’association The Water Project. Cette enveloppe de 86 millions de dollars représente tout juste 5 057 bitcoins, mais témoigne de l’envolée folle que la cryptomonnaie a opéré en quelques mois (un bitcoin s'échange pour environ 14 000 dollars à l’heure de l’écriture de cet article). 

"Je suis heureux d’être capable d’aider à améliorer le monde", a expliqué Pine au Guardian. "J’ai beaucoup de confiance en l’humanité, mais j’aimerais que les gens puissent vivre en ayant plus de respect et d’amour les uns pour les autres."

Reste à faire le bon choix en terme d’associations. Pine explique avoir trois critères, à savoir, l’impact du travail effectué, la nouveauté technologique et si ceux-ci sont compatibles avec le développement durable. "Mais pour être honnête, le plus gros facteur de décision est mon instinct. Je ne finance que des organisations en lesquelles j’ai confiance", explique-t-il.

"Racheter l'âme du bitcoin"

"J’ai trop de bitcoins pour la vie que j’aimerais mener, donc je les partage"

La Pineapple Fundation pourrait-elle "racheter l’âme du bitcoin" comme se le demande le site Inverse ? Non régulée et complètement sur-évaluée, la cryptomonnaie a déçu alors qu’elle voulait être une monnaie alternative. "Il va y avoir un crash", analyse Pine. 

La vaste majorité des fonds (68 millions de dollars) est toujours disponible. Et il est possible pour les ONG et organisations caritatives de postuler en ligne, tout en sachant que Pine souhaite privilégier les causes environnementales, de lutte contre les violences faites aux femmes et de recherche en santé mentale. 

Et si vous vous demandez pourquoi le bienfaiteur anonyme a choisi l'ananas pour nommer son fonds, la réponse est simple : "J’ai toujours aimé les ananas, mais (...) votre bouche devient sensible si vous en manger trop. Aujourd’hui est donc un bon moment pour partager cet ananas. J’ai trop de bitcoins pour la vie que j’aimerais mener, donc je les partage."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 27/12/2017