Accéder au contenu principal
L'Entretien

Taro Kono : "Le Japon ne souhaite pas le dialogue pour le dialogue avec Pyongyang"

Capture d'écran France 24

Dans cet "Entretien", Marc Perelman reçoit Taro Kono, ministre des Affaires étrangères du Japon. Interrogé au sujet de la proposition faite par le secrétaire d’État américain Rex Tillerson à la Corée du Nord visant à entamer des discussions sur son programme nucléaire sans préconditions, il s’y est dit opposé et a rappelé que sa position, tout comme celles de la communauté internationale et de la Maison Blanche, restait inchangée : il n’y aura pas de négociations sans dénucléarisation.

PUBLICITÉ

Toujours selon Taro Kono, les sanctions prises à l’encontre de la Corée du Nord commencent à porter leurs fruits et un embargo pétrolier est à envisager pour faire plier Pyongyang.

>> À lire sur France 24 : Les États-Unis prêts à parler avec la Corée du Nord "sans condition préalable"

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères s’est réjoui de voir les relations entre la Chine et le Japon s’améliorer. Signe du réchauffement : le Premier ministre japonais Shinzo Abe y effectuera une visite l’an prochain.

Taro Kono se félicite également de la conclusion récente d’un accord commercial entre l’Union européenne et le Japon, y voyant un symbole fort contre les tendances protectionnistes. Il regrette en revanche la décision de Donald Trump d’abandonner le traité de libre-échange qui liait les États-Unis aux pays d’Asie-Pacifique, et confirme que les pays asiatiques œuvraient actuellement à une nouvelle version du Partenariat transpacifique (TPP) sans les États-Unis.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.