Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

EUROPE

Catalogne : manifestation à Barcelone contre la détention d'indépendantistes

© Lluis Gene, AFP | "Liberté pour les prisonniers politiques", criaient le 15 avril des milliers de manifestants massés sur l'avenue Paralel, en soutien aux dirigeants indépendantistes catalans placés en détention provisoire.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2018

Des dizaines de milliers de Catalans ont manifesté dimanche à Barcelone pour protester contre l'emprisonnement de neuf sécessionnistes accusés de "rébellion".

Des dizaines de milliers de Catalans ont défilé, dimanche 15 avril, à Barcelone, six mois après les premières incarcérations de neuf figures de l'indépendantisme.

"Liberté pour les prisonniers politiques", craient les manifestants massés sur l'avenue Paralel, en soutien aux dirigeants indépendantistes placés en détention provisoire pour "sédition", "détournements de fonds" ou le délit contesté de "rébellion", passible de 30 ans de prison.

>> À voir : Carles Puigdemont, un président à distance ?

"Nous sommes de plus en plus nombreux à dénoncer la judiciarisation de la politique (...) et à dire qu'il faut donner une solution démocratique à ce conflit", ont clamé sur scène des acteurs catalans chargés de lire le manifeste des organisateurs, une plateforme d'associations et syndicats créée en mars pour "défendre les institutions catalanes" et "les droits et libertés fondamentales" des citoyens.

"Puigdemont, président"

Dans la région très partagée sur la question de l'indépendance, cette mobilisation a lieu dix jours après la remise en liberté de l'ancien président indépendantiste catalan Carles Puigdemont en Allemagne, où un tribunal a considéré que les charges pour "rébellion" n'étaient pas étayées.

Les anciens présidents d'associations indépendantistes Jordi Sanchez et Jordi Cuixart sont eux toujours en détention provisoire. Incarcérés avant la vaine proclamation d'une "République catalane" le 27 octobre, ils sont considérés comme des membres du noyau dur ayant piloté le processus avorté vers l'indépendance.

Élu député catalan alors qu'il était détenu, Jordi Sanchez a été proposé par deux fois comme candidat à la présidence régionale, mais le juge a refusé de le laisser sortir de prison pour être investi.

Il reste cinq semaines aux indépendantistes pour investir un candidat à la présidence catalane, faute de quoi de nouvelles élections régionales seront organisées en juillet.

Avec AFP

Première publication : 15/04/2018

  • ALLEMAGNE

    Extradition de Puigdemont vers l'Espagne : "sans doute" pas de décision avant Pâques

    En savoir plus

  • CATALOGNE

    Depuis Berlin, l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont tend la main à Madrid

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont maintenu en détention en Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)