Accéder au contenu principal
MONDIAL-2018

Mondial-2018 : le Mexique surclasse la Corée du Sud et s'approche des 8e

L'attaquant mexicain Javier Hernandez célèbre son but, le second de son équipe dans ce match contre la Corée du Sud.
L'attaquant mexicain Javier Hernandez célèbre son but, le second de son équipe dans ce match contre la Corée du Sud. AFP

Dans le groupe F du Mondial-2018, le Mexique a pris une sérieuse option sur les huitièmes de finale grâce à sa victoire, samedi, contre la Corée du Sud (2-1).

Publicité

Après avoir battu l'Allemagne en ouverture, le Mexique s'est imposé en prenant le meilleur sur la Corée du Sud (2-1), samedi 23 juin, à Rostov.

"Et Tri" n'est ainsi plus très loin des huitièmes de finale. Tout pourrait se décanter dans ce groupe F à l'issue de l'Allemagne-Suède dans la soirée. Les champions du monde sont d'ailleurs dans une situation extrêmement périlleuse car ils seront tout simplement éliminés s'ils s'inclinaient. Et en cas de match nul, ils n'auront plus leur destin en main.

>> À lire : Mondial-2018 : étrillée par la Belgique, la Tunisie est presque éliminée

En attendant, Rafael Marquez (39 ans) et ses héritiers tracent leur route, poussés par leurs formidables supporters qui ont mis une vraie ambiance de Coupe du Monde à la Rostov Arena, mais surtout dans le sillage de leur très excitant trio offensif Vela-"Chicharito" Hernandez-Lozano.

Redouble contre-attaque

Le Mexique fait beaucoup de choses bien, mais il en est une qu'il fait très, très bien : contre-attaquer. Déjà redoutable face à l'Allemagne, l'arme a encore été fatale sur le but du 2-0 car les attaquants de la "Verde" se transforment en tueurs dès qu'on leur laisse un peu d'espace.

Le capitaine Guardado l'a dit vendredi : l'équipe "rêve" d'accèder aux huitièmes. Et pourquoi pas atteindre au moins l'étage du dessus, ces quarts de finale que le Mexique n'a connus qu'à la maison, en 1970 et 1986.

Globalement décevante, la Corée a de son côté encore une petite chance de voir les 8e, à condition que l'Allemagne s'impose ce soir. Mais dans la chaleur brutale de Rostov, elle n'a rien montré qui laisse penser qu'elle a les armes pour s'y faire une place.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.