Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

FRANCE

Saint-Sylvestre : Macron promet de punir les agresseurs des deux policiers de Champigny-sur-Marne

© Hugues Jeanneau, AFP | Des véhicules de la police à Blagnac, près de Toulouse, le 10 novembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/01/2018

Deux policiers qui intervenaient après une rixe à Champigny-sur-Marne lors d'une soirée de la Saint-Sylvestre ont été passés à tabac. Emmanuel Macron a promis que les "coupables du lynchage lâche et criminel des policiers" seraient "punis".

La soirée de la Saint-Sylvestre a basculé dans la violence, dimanche 31 janvier, à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne : deux policiers intervenant pour mettre un terme à une rixe se sont retrouvés pris à partie par une bande et roués de coups.

L'agression, qui a provoqué une vague d'indignations sur les réseaux sociaux, lundi 1er janvier, a fait réagir Emmanuel Macron sur Twitter. Le président a promis que les "coupables du lynchage lâche et criminel des policiers" seraient "retrouvés et punis". "Honneur à la police et soutien total à tous les agents bassement agressés", a tweeté le chef de l'Etat.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a, lui, indiqué sur le même réseau social s'être entretenu avec les policiers agressés. "Tout est mis en œuvre pour que les lâches auteurs de ces actes inqualifiables soient appréhendés et condamnés. S'attaquer à nos forces de sécurité, c'est s'attaquer à notre République", a-t-il écrit.

"Roués de coups"

Les deux policiers blessés faisaient partie d'un groupe d'intervention appelé aux environs de 23 h pour évincer plusieurs dizaines de personnes qui tentaient de s'introduire dans une soirée privée organisée dans un hangar à Champigny-sur-Marne. Un mouvement de foule s'en est suivi, et les deux policiers "ont été isolés et roués de coups", a indiqué une source proche du dossier.

"Les deux policiers sont pris à partie par le groupe, qui fracture le nez d'un des policiers et qui assène des coups violents à la policière, qui souffre de commotions au visage", a indiqué une source policière. Ils se sont vus prescrire dix et sept jours d'Incapacité totale de travail (ITT).

Les renforts sont rapidement parvenus sur place et les forces de police "ont fait usage de tirs de grenades et de moyens de désencerclement", a indiqué cette source. Plusieurs véhicules, dont deux véhicules des pompiers et de la sécurité civile, ont été dégradés. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue en lien avec ces dégradations. L'enquête a été confiée au commissariat local.

Avec AFP

Première publication : 01/01/2018

  • FRANCE

    Tempête Carmen : la Corse toujours en vigilance orange

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La Californie légalise le cannabis récréatif et en devient le plus gros marché au monde

    En savoir plus

  • NOUVEL AN

    En images : de l'Océanie aux Amériques, la planète célèbre 2018

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)