Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

Première mondiale : la parité salariale est devenue obligatoire en Islande

© Stan Meagher/Daily Express/Hulton Archive/Getty Images | Une manifestation pour l'égalité salariale, à Trafalgar Square, à Londre, le 18 mai 1969.

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 02/01/2018

Depuis le 1er janvier 2018, l'égalité salariale entre les femmes et les hommes est devenue officielle en Islande.

En voilà, une bonne résolution. Désormais, en Islande, toute entreprise de plus de 25 salariés doit pouvoir prouver qu'elle rémunère ses employés sans distinction de sexe afin d'obtenir une certification. En l'absence de respect de ce nouveau cadre légal, elle devra s'acquitter d'une amende.

VOIR AUSSI : Pourquoi ce papier publié à 16h34 sera le dernier que vous lirez aujourd'hui sur Mashable FR

Selon Statistics Iceland, l'écart de rémunération moyen était encore de 16,1 % en 2016. En France, il monte même jusqu'à 18,6 %, selon les statistiques de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques).

"Un problème systémique"

Cette nouvelle mesure vise à mettre fin aux inégalités salariales. "Il s'agit d'un mécanisme qui permet de s'assurer qu'hommes et femmes sont payés de la même façon", explique Dagny Osk Aradottir Pind, membre de l'association "Icelandic Women's Rights", à Al Jazeera. Selon elle, "les gens commencent à réaliser qu'il s'agit d'un problème systématique auquel nous devons nous attaquer avec de nouvelles méthodes".

Le gouvernement islandais espère être venu à bout des disparités salariales d'ici 2020. Cette décision va-t-elle faire boule de neige à l'échelle internationale ? On ne peut que le souhaiter.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 02/01/2018