Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

L’invité du jour

Farouk Mardam-Bey et Ziad Majed : "La dynastie Assad considère la Syrie comme une propriété privée"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le système Mélenchon"

En savoir plus

FRANCE

Macron annonce un projet de loi pour le contrôle des "fausses informations"

© Ludovic Marin, AFP | Emmanuel Macron s'est adressé, mercredi 3 janvier, à la presse.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2018

Lors des traditionnels vœux à la presse, le président Emmanuel Macron a annoncé, mercredi, un projet de loi pour renforcer le contrôle de l'information sur Internet, surtout en "période électorale".

Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 3 janvier, lors de ses vœux à la presse, un projet de loi visant à lutter contre la diffusion de fausses informations sur Internet, en particulier en période électorale.

Dans une allusion à peine voilée aux médias russes RT et Sputnik, Emmanuel Macron a fustigé "cette propagande articulée avec des milliers de comptes sur les réseaux sociaux" qui, "en un instant, répandent partout dans le monde, dans toutes les langues, des bobards inventés pour salir un responsable politique, une personnalité, une figure publique, un journaliste". Pour contrer ce phénomène, "les plates-formes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés, afin de rendre publique l'identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent, mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus", a-t-il ajouté.

Les explications de notre journaliste Bruno Daroux

Jusqu'au blocage du site Internet

"En cas de propagation d'une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge à travers une nouvelle action en référé, permettant, le cas échéant, de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l'accès au site Internet", a-t-il poursuivi.

La France ne sera pas le premier pays à légiférer contre les "fake news" : l'Allemagne a adopté une loi permettant d'imposer de fortes amendes (jusqu'à 50 millions d'euros) aux réseaux sociaux s'ils ne retiraient pas rapidement les fausses informations de leurs plateformes.

Un projet de loi sur l’audiovisuel public avant la fin de l’année

Le président français a aussi confirmé la présentation en Conseil des ministres, "avant la fin de l'année" 2018, d'un projet de loi sur l'audiovisuel public. "À la fin du premier trimestre 2018, des propositions partagées, chiffrées et structurées, construisant un scénario de transformation à mettre en oeuvre, seront rendues par la mission sur laquelle s'appuie la ministre de la Culture", Françoise Nyssen, a-t-il déclaré.

Ces propositions "seront la matière d'un débat que nous voulons large avec l'ensemble des professionnels" et "permettront ainsi de mettre, avant la fin de l'année, un projet de loi pour l'audiovisuel public sur la table du Conseil des ministres".

"Ce travail doit être le fruit, non seulement du groupe interministériel constitué de la concertation en cours avec les sociétés audiovisuelles placé sous l'autorité de la ministre, mais également de ce débat extrêmement large qui nous permettra de comparer les différents modèles européens et internationaux, parfois retenus et qui peuvent utilement nous inspirer", a expliqué le chef de l'État.

Première publication : 03/01/2018

  • EXCLUSIF

    Emmanuel Macron à France 24 : "Nous devons conduire une action policière renforcée en Libye"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Syrie, écologie, diplomatie… Le grand oral d'Emmanuel Macron

    En savoir plus

  • NIGER

    Macron s'engage à aider le Niger pour rendre efficace l'action militaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)