Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Washington suspend l'aide à la sécurité allouée au Pakistan

Un soldat pakistanais se tient devant la frontière afghane, le 18 octobre 2017, près de Angoor Ada au Pakistan.
Un soldat pakistanais se tient devant la frontière afghane, le 18 octobre 2017, près de Angoor Ada au Pakistan. Aamir Qureshi, AFP
3 mn

Les États-Unis ont suspendu leur assistance sécuritaire aux forces pakistanaises, a indiqué jeudi le département d'État, exigeant des "actions décisives" contre les factions talibanes basées au Pakistan.

Publicité

Les États-Unis ont annoncé, jeudi 4 janvier, la suspension de l'aide à la sécurité allouée au Pakistan dans l'attente de mesures contre les extrémistes islamistes du réseau Haqqani et les Taliban afghans de la part d'Islamabad.

Les sommes et le type d'aide concernés sont en cours d'examen, a précisé Heather Nauert, porte-parole du département d'État, ajoutant que les transferts de matériel militaire et de fonds liés à la défense étaient aussi concernés, mais que des exceptions seraient possibles.

>> À lire : Islamabad convoque l'ambassadeur américain après un tweet menaçant de Donald Trump

"Nous pouvons confirmer aujourd'hui que nous suspendons l'aide à la sécurité, pour le seul Pakistan cette fois, jusqu'à ce que le gouvernement pakistanais prennent des mesures contre des mouvements tels que les Taliban afghans et le réseau Haqqani. Nous considérons qu'ils déstabilisent la région et qu'ils s'en prennent au personnel américain", a-t-elle déclaré lors d'un point de presse.

Donald Trump a écrit lundi sur Twitter que les États-Unis avaient "bêtement versé plus de 33 milliards de dollars au Pakistan au cours des quinze dernières années", n'obtenant en échange que "mensonges et tromperies". L'ambassadeur des États-Unis a été convoqué le lendemain au ministère pakistanais des Affaires étrangères.

Washington reproche depuis des années à Islamabad de ne pas faire le nécessaire contre les extrémistes islamistes, en particulier ceux du réseau Haqqani, alliés des taliban afghans.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.