Accéder au contenu principal

Le pouvoir iranien, un système verrouillé aux mains du Guide suprême

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, et le président Hassan Rohani, le 3 août 2017, à Téhéran.
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, et le président Hassan Rohani, le 3 août 2017, à Téhéran. Studio graphique France Médias Monde

Le clergé chiite est présent à tous les niveaux de la République islamique iranienne, et ce dans des institutions stratégiques qui garantissent leur mainmise, via le Guide suprême, sur le pouvoir.

PUBLICITÉ

Les Gardiens de la révolution iranienne ont proclamé, mercredi 3 janvier, la fin du mouvement de contestation qui a fait 21 morts dans la foulée de manifestations massives de soutien au régime. Un régime solidement ancré.

Fondée par l’ayatollah Rouhollah Khomeini, sur le principe du "velayat-e faqih", qui confère aux religieux la primauté sur le pouvoir politique, la République islamique d’Iran consacre la présence du clergé chiite à tous les niveaux de l’État. Au sommet du pouvoir, le Guide suprême Ali Khamenei concentre la majorité des pouvoirs.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.