Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

AquaSonic, le premier groupe qui joue... sous l'eau

© Jens Peter Engedal

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 05/01/2018

Derrière AquaSonic se cache cinq musiciens du même collectif, Between Music. Ensemble, ils ont imaginé un live qui défie les normes des concerts classiques : il est joué intégralement sous l'eau.

Une musique à couper le souffle, au sens littéral du terme : Laila, Robert, Morten, Dea Maria et Nanna, cinq musiciens danois, ont créé en 2016 un projet musical au concept pour le moins étonnant. Équipés d'instruments adaptés, les artistes plongent chacun dans un grand aquarium pour réaliser une performance hors du commun, qu'ils dévoileront en live au Sydney Festival du 6 au 9 janvier.

VOIR AUSSI : Mercedes fait appel à Linkin Park pour imaginer le son de ses voitures électriques

Grâce aux hydrophones, des micros qui parviennent à capter le son dans l'eau, AquaSonic produit une musique atmosphérique, parfois dissonante, qui conviendrait parfaitement à la B.O. d'un film

"C'est un vrai challenge de jouer sous l'eau", explique Robert Karlsson, le cofondateur du projet, à Mashable. "Cette obstruction crée une grande place pour les artistes. Il est impossible de penser à quoi que ce soit d'autre, c'est quelque chose que le public ressent. Nous avons tous l'eau en commun. Par la religion, la culture, au-delà du 'eux', au-delà du 'nous', et c'est ce qui fait de cette performance quelque chose de significatif pour un large auditoire". 

C'est en 2002 que la chanteuse Laila Skovmand a eu l'idée de créer un groupe subaquatique, lorsqu'elle expérimentait de nouvelles techniques sonores sur sa voix. Le projet se concrétise en peu de temps, puisque le groupe fait appel à des ingénieurs pour fabriquer des instruments adaptés : violon en fibre de carbone, cristallophone, rotacorda ou encore hydraulophone, AquaSonic plonge dans un univers inédit pour repousser les limites du live classique et oxygéné. 

Sans bouteilles et sans tuba – mais avec des moments de respiration à la surface bien planifiés –, AquaSonic réalise une performance unique en son genre qui défie les lois de la musique. Avec quelques dates à son actif, presque toutes complètes, le groupe ne devrait pas tarder à silloner les routes du monde entier avec, on l'espère, un passage en France. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 05/01/2018