Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Afrique

Au Sénégal, une émission de télé-réalité réconcilie les jeunes avec l'agriculture

© "Ferme factory", Facebook | Plus de 30 jeunes Sénégalais ont découvert les travaux d'une exploitation agricole dans la "Ferme Factory".

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/01/2018

Au Sénégal, le programme de télé-réalité "Ferme factory", diffusé sur la chaîne publique RTS, veut réconcilier les jeunes Sénégalais avec l'agriculture et les détourner de l'immigration clandestine.

Ils sont 32 Sénégalais âgés de 20 à 35 ans et viennent de toutes les régions du pays. Leur but ? Faire leurs preuves dans une ferme ultramoderne de la région de Joal, à l'ouest de la capitale Dakar.

C'est le curieux pitch de "La Ferme Factory", la première émission de télé-réalité sénégalaise sur l’agriculture. Diffusée sur la chaîne publique RTS, le programme a été imaginé en partenariat avec le gouvernement et vise à changer le regard de la société sur l’agriculture en incitant les jeunes actifs à se tourner vers ce secteur.

Malgré une croissance en hausse, le Sénégal continue d’avoir des taux de pauvreté et de chômage élevés et les jeunes sont massivement tentés par l'immigration clandestine. Pourtant, l’agriculture, qui contribue à 14 % du PIB du pays, pourrait constituer un vivier d’emplois. Mais pour les jeunes Sénégalais, ruralité reste synonyme de misère.

Le programme met en avant l'agriculture moderne : "Ce que nous faisons, c'est vendre du rêve", explique Ousmane Faye, réalisateur du programme. "Un rêve en milieu rural en montrant que les agriculteurs aussi ont le droit au confort", ajoute-t-il.

Les participants, souvent des jeunes en rupture, ont vu leur regard changer sur l'agriculture. Fatou Diamanka, qui avait déjà tenté à de multiples reprises d'immigrer, est désormais candidate de "Ferme Factory" et ne rêve que d'une chose : avoir sa propre exploitation. Reste à voir si le message séduira aussi les téléspectateurs.

Première publication : 06/01/2018

  • SÉNÉGAL

    Sénégal : après dix ans de travaux, Dakar se dote d'un nouvel aéroport

    En savoir plus

  • RELIGION

    Face aux jihadistes de l’EI, le soufisme, cible et rempart

    En savoir plus

  • AFRIQUE

    Forum de Dakar : assurer un maintien de la sécurité africain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)