Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Luis Aguiriano : "Je ne pense pas que Manuel Valls sera maire de Barcelone"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Malgré l'article 7, des sanctions impossibles contre la Pologne et la Hongrie ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'improbable rencontre entre Donald Trump et Kanye West

En savoir plus

L’invité du jour

Monique Pinçon-Charlot : "La fraude fiscale est une arme pour asservir le peuple"

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Attractivité : le concours de beauté de l’économie

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Affaire Khashoggi : quelles conséquences économiques pour l'Arabie saoudite ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Quand la Chine 'rééduque' ses musulmans"

En savoir plus

Découvertes

SpaceX a fait décoller Zuma, le mystérieux projet du gouvernement américain

© Facebook SpaceX | La fusée Falcon 9 de SpaceX équipée du mystérieux engin Zuma du gouvernement américain, avant son lancement.

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 08/01/2018

La première mission de SpaceX en 2018, nommée Zuma, a été lancée avec succès lundi 8 janvier depuis Cap Canaveral.

Après plusieurs tentatives reportées, "l’engin spatial" Zuma a finalement été placé en orbite. Le lancement réussi – le premier de l’année pour SpaceX – a eu lieu aux alentours de 2 h du matin ce lundi depuis la base de Cap Canaveral.

VOIR AUSSI : Tout ce que nous savons sur Zuma, le satellite secret de SpaceX

Et si d’ordinaire Elon Musk aime raconter toutes ses expériences sur Twitter, le patron de SpaceX est resté muet cette fois-ci, se contentant de retweeter une photo du lancement de Zuma depuis la fusée Falcon 9. La raison de ce silence ? Zuma est une mission classée confidentielle dont on ne connaît pas les objectifs. Tout ce que l’on sait, c’est que le gouvernement américain en est à l'origine.

Le groupe Northrop Grumman, qui a fabriqué l’énigmatique "charge" envoyée en orbite par Falcon 9, a simplement indiqué qu’elle serait placée "en orbite basse". Un indice qui ne nous aide pas trop à comprendre sa mission, puisque cet altitude peut concerner aussi bien "des satellites de reconnaissance, de météorologie ou des communications que la Station spatiale internationale", détaille le site Space.com.

Avant Zuma, SpaceX avait déjà assuré le lancement de deux missions secrètes : un satellite espion du National Reconnaissance Office et l'avion spatial non-habité X-37B de l'US Air Force.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 08/01/2018