Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences en RDC, la faim menace 15 millions de personnes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

En politique, faut-il tourner son pouce 7 fois avant de tweeter ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Olivia Grégoire : "C'est un gouvernement qui consolide la majorité"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Bastien Lachaud : "Il n'y a pas de second souffle" avec le remaniement

En savoir plus

LE DÉBAT

France : remaniement et maintenant ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"First Man", Ryan Gosling dans les pas de Neil Armstrong

En savoir plus

L’invité du jour

Reed Brody : "C’est la jurisprudence Pinochet qui a permis le procès d'Hissène Habré"

En savoir plus

FOCUS

Quelles alternatives à la prison pour les condamnés ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le marché florissant du cannabis

En savoir plus

Amériques

États-Unis : l'ancien conseiller de Trump Steve Bannon quitte la direction de Breitbart News

© Chip Somodevilla, Getty Images North America, AFP | L'ancien conseiller spécial du président américain, Steve Bannon, le 9 janvier 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/01/2018

Le site d'information d'extrême droite Breitbart News a annoncé mardi que Steve Bannon, ancien conseiller stratégique de Donald Trump, quittait ses fonctions de directeur exécutif. Le président Trump avait invité le média à se séparer de lui.

"Steve est un élément de valeur de notre histoire, et nous lui serons toujours reconnaissants pour ses contributions et pour ce qu'il nous a aidé à accomplir", a annoncé mardi 9 janvier Larry Solov, le président de Breitbart News, sur le site Internet de ce média ultraconservateur.

Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump à la Maison Blanche, s'était retrouvé sous les feux de l'actualité ces derniers jours avec la publication du livre "Fire and Fury: Inside the Trump White House". Michael Wolff, l'auteur de cet opus sulfureux, lui fait dire que l'entretien de juin 2016 entre des cadres de l'équipe de campagne de Trump, dont son fils Donald Jr., et des interlocuteurs russes qui leur promettaient des informations compromettantes sur Hillary Clinton, relevait de la "trahison" et constituait un acte "antipatriotique".

Les excuses de l'intéressé n'auront donc pas suffi. Le désormais ex-directeur de Breitbart News est revenu sur ses propos en affirmant finalement que "Donald Trump Jr. est un patriote et un homme bien". Arrivé en 2012 à la tête du site après le décès du fondateur Andrew Breitbart, Steve Bannon a largement contribué à en faire la plateforme d'information et d'opinion la plus suivie au sein de la droite dure américaine.

Le président Trump avait jugé que Bannon avait "perdu la tête" et la Maison Blanche avait invité Breitbart News à se séparer de lui.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 09/01/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Élections, trahison, coiffure : ce qu'il faut retenir du livre choc sur Donald Trump

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Washington - Pyongyang : la métaphore trompeuse du "bouton nucléaire"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Washington suspend l'aide à la sécurité allouée au Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)