Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Elysée enlisée dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

EUROPE

LuxLeaks : la condamnation du lanceur d'alerte Antoine Deltour annulée en cassation

© Aurore Belot, AFP | Antoine Deltour à la sortie de la Cour d'appel du Luxembourg, le 15 mars 2017.

Vidéo par Ali LAIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2018

La Cour de cassation du Luxembourg a annulé, jeudi, la condamnation à une peine de prison avec sursis du Français Antoine Deltour, l'un des deux lanceurs d'alerte à l'origine du scandale du LuxLeaks.

La condamnation du Français Antoine Deltour, l'un des deux lanceurs d'alerte à l'origine du scandale de LuxLeaks, a été annulée, jeudi 11 janvier, par la Cour de cassation luxembourgeoise. La Cour a, en revanche, rejeté le pourvoi en cassation de son compatriote Raphaël Halet, 40 ans, qui avait écopé d'une simple amende de 1 000 euros.

En mars 2017, Antoine Deltour, 31 ans, s'était vu infliger par la Cour d'appel six mois d'emprisonnement avec sursis et 1 500 euros d'amende, tandis que Raphaël Halet, 40 ans, avait écopé d'une simple amende de 1 000 euros.

La Cour d'appel du Luxembourg avait par ailleurs confirmé l'acquittement du journaliste français Édouard Perrin, à qui les deux hommes avaient communiqué des documents fiscaux confidentiels soustraits à leur employeur à Luxembourg, la société PricewaterhouseCoopers (PwC).

Antoine Deltour et Raphaël Halet avaient été poursuivis par la justice luxembourgeoise pour la copie de documents internes au cabinet PwC Luxembourg. Cette fuite avait donné lieu à l'affaire LuxLeaks, la révélation d'accords fiscaux liant de nombreuses multinationales avec l'Administration des contributions directes luxembourgeoise.

Avec AFP

Première publication : 11/01/2018

  • JUSTICE

    LuxLeaks : peines réduites en appel pour les deux lanceurs d'alerte

    En savoir plus

  • LUXEMBOURG

    Procès Luxleaks : les lanceurs d'alerte condamnés à de la prison avec sursis et des amendes

    En savoir plus

  • EUROPE

    LuxLeaks : 18 mois de prison requis contre les lanceurs d'alerte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)