Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Ski: "Les skieurs russes sont propres", selon Trikhichev

© AFP | Le Russe Pavel Trikhichev, 2e du combiné de Wengen en Suisse, remporté par le Français Victor Muffat-Jeandet, le 12 janvier 2018

WENGEN (SUISSE) (AFP) - 

Le Russe Pavel Trikhichev, 2e vendredi du combiné de Wengen, comptant pour la Coupe du monde de ski, a assuré que "les skieurs russes sont totalement propres", alors que la Russie est suspendue des prochains jeux Olympiques d'hiver en raison d'un programme de dopage institutionnalisé.

Trikhichev qui n'avait jusque là jamais fait mieux qu'une 16e place (dans le géant d'Adelboden samedi dernier) a terminé 2e du combiné de Wengen remporté par le Français Victor Muffat-Jeandet.

Les skieurs "ont dû subir plus de 5 contrôles antidopage au cours des 12 derniers mois. J'en ai eu personnellement 8 au cours des six derniers mois, donc aucune question ne se pose me concernant", a-t-il déclaré après la course.

"Il n'est pas possible d'avoir du dopage en ski alpin. Je suis donc sûr que les skieurs russes sont totalement propres", a encore assuré Trikhichev.

Agé de 25 ans, Trikhichev a participé en 2014 aux JO de Sotchi, se classant 24e du combiné, 26e du Super-G et 33e du slalom.

Une commission d'enquête de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a mis en lumière un programme de dopage institutionnalisé mené par la Russie durant les JO de Sotchi-2014. Sur la base du rapport McLaren commandé par l'AMA, le CIO a disqualifié 43 Russes ayant participé aux JO de Sotchi, dont de nombreux médaillés et champions olympiques et a suspendu la Russie des prochains JO de Pyeongchang (9-25 février). Seuls les sportifs russes "propres" seront admis à y participer.

C'est un panel du CIO qui décidera quels sportifs russes sont admis, sur propostion du Comité national olympique russes.

Interrogé pour savoir s'il espérait disputer les prochains JO, Trikhichev a répondu: "Je fais mon travail et je me concentre sur la Coupe du monde et non sur les jeux Olympiques car les JO sont encore loin. Il faut attendre la décision du CIO".

Peu de Russes obtiennent des résultats en Coupe du monde de ski alpin. Très en vue les saisons dernières avec notamment une victoire en slalom à Schladming en 2015 et trois podiums en 2016/2017, le slalomeur Alexander Khoroshilov est plus à la peine cette saison avec pour meilleur résultat une 9e place dans le "city-event" d'Oslo début janvier.

Khoroshilov, 33 ans, avait pris la 14e du slalom des JO de Sotchi et la 30e en combiné.

Chez les dames, cette saison, Ksenia Alopina, 25 ans, qui a débuté en Coupe du monde en 2013, a participé à 6 slaloms mais n'a jamais réussi à se qualifier pour la 2e manche. Alopina était également présente aux JO de Sotchi où elle a terminé 23e du slalom.

Ekaterina Tkachenko, 22 ans, a elle terminé 26e du slalom de Kranska Gora (Slovénie) début janvier, son meilleur résultat cette saison.

© 2018 AFP