Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les plus pauvres paient pour satisfaire les préférences politiques des plus riches"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le Parti travailliste accusé d'antisémitisme

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans les coulisses du Moulin Rouge

En savoir plus

L’invité du jour

Sobel Aziz Ngom : "Si chacun fait sa part, à sa manière, on pourra équilibrer ce qu'on a en commun"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet retour en Ouganda : que reste-t-il d'Idi Amin Dada ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Shinzo Abe, la passe de trois

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les appartements fantômes de Caracas

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Theresa May humiliée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : un opposant menacé de mort en France

En savoir plus

Fifagate: décès de l'ex-N.1 de la Fédération du Nicaragua, inculpé de corruption

© AFP/Archives | Le Nicaraguayen Julio Rocha à la sortie du tribunal de Brooklyn, le 3 août 2016

MANAGUA (AFP) - 

Julio Rocha, ex-président de la Fédération nicaraguayenne de football et responsable du développement de la Fifa assigné à résidence aux Etats-Unis après sa mise en examen pour corruption dans le scandale Fifa, est décédé des suites d'un cancer à 66 ans, a annoncé samedi la Fédération.

Arrêté en Suisse en mai 2015 et extradé aux Etats-Unis un an plus tard, Julio Rocha avait été remis en liberté par un tribunal fédéral de Brooklyn (New York) contre une caution de 1,5 million de dollars. En septembre 2016, il avait été suspendu à vie de toute activité liée au football par le Comité d'éthique de la Fifa.

Président de la Fédération du Nicaragua de 1987 à 2013, Julio Rocha aurait exigé, selon l'accusation, 100.000 dollars de la société Traffic Sport USA en échange des droits pour les matches à domicile de l'équipe nationale du Nicaragua durant les qualifications au Mondial-2018. Le contrat avait été signé aux Etats-Unis.

© 2018 AFP