Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Amériques

Chelsea Manning, la taupe de WikiLeaks, veut se présenter au Sénat

© Bryan Bedder, AFP | Chelsea Manning, incarcérée pendant sept ans au pénitencier militaire de Fort Leavenworth, a été libérée le 17 mai 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2018

Chelsea Manning, ancienne analyste de l'armée américaine qui a passé sept ans en prison pour avoir transmis à WikiLeaks des informations classifiées, souhaite obtenir l'investiture du parti démocrate pour l'élection sénatoriale dans le Maryland.

L'ancienne informatrice de WikiLeaks Chelsea Manning a déposé un dossier de candidature pour représenter l'État du Maryland au Sénat américain à Washington, selon des documents électoraux fédéraux.

Le quotidien Washington Post, qui avait été le premier à révéler l'information samedi 13 janvier, a précisé que ses demandes auprès de Chelsea Manning, 30 ans, étaient restées vaines à ce stade. Un document intitulé "Déclaration de candidature" était disponible sur le site de la Commission fédérale électorale (FEC), faisant état de la candidature de Chelsea Elizabeth Manning. Selon le quotidien, elle convoite le siège du démocrate Ben Cardin, 74 ans, en poste depuis 2007.

Condamnée en 2013 par une cour martiale à 35 ans de réclusion pour avoir transmis à WikiLeaks plus de 700 000 documents confidentiels relatifs aux guerres d'Irak et d'Afghanistan, cette ancienne analyste de l’armée américaine a passé sept ans en prison, dont trois de détention provisoire, avant que sa peine ne soit commuée par l'ancien président Barack Obama.

Née garçon, avec le prénom Bradley, elle a effectué sa transition pour devenir Chelsea, une fille, une fois en détention. La justice américaine a reconnu son changement d'identité en 2014.

Avec AFP

Première publication : 14/01/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Chelsea Manning, la taupe de WikiLeaks, a été libérée

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama commue la peine de l'ex-taupe de WikiLeaks Chelsea Manning

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La CIA accuse WikiLeaks d'aider les ennemis des États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)