Accéder au contenu principal

Rugby: Bastareaud s'excuse après des propos homophobes

Le centre de Toulon Mathieu Bastareaud lors du match face à Trévise, le 14 janvier 2018 au stade Mayol
Le centre de Toulon Mathieu Bastareaud lors du match face à Trévise, le 14 janvier 2018 au stade Mayol AFP
PUBLICITÉ

Toulon (AFP)

Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud s'est excusé dimanche après avoir traité un joueur de Trévise de "putain de pédé" lors du match de Coupe d'Europe remporté 36-0 par le RCT.

"Je tiens à m'excuser de ma réaction aux insultes du joueur italien. J'ai mal réagi en répondant à sa provocation, j'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser", a déclaré le joueur du XV de France, qui semble sur les images vidéo avoir répondu à une insulte similaire du deuxième ligne italien Sebastian Negri.

Ces propos ont suscité de nombreuses réactions sur Twitter, notamment celle de l'international anglais Alex Goode, qui a interpellé le Toulonnais.

"Dégoûtant de la part de Mathieu Bastareaud, à la fin du match Toulon-Trévise, de traiter Sebastian Negri de putain de pédé", a déclaré le joueur des Saracens, ajoutant: "Il n'y a pas de place dans notre sport pour l'homophobie, la Coupe d'Europe devrait le sanctionner lourdement."

L'organisateur de la compétition, l'European Professional Rugby Club (EPCR), a indiqué les images allaient être visionnées et qu'une décision serait prise lundi sur l'éventuelle ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre du joueur français.

S'il venait à être sanctionné, Bastareaud pourrait manquer une partie ou la totalité du Tournoi des six nations, qui débute pour le XV de France le 3 février face à l'Irlande.

Le nouveau sélectionneur Jacques Brunel doit donner mercredi une liste d'une trentaine de joueurs pour préparer ce premier test de l'année.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.