Accéder au contenu principal

Foot européen : le Barça solide leader, City chute

Le duo d'attaquants du FC Barcelone, Lionel Messi et Luis Suarez.
Le duo d'attaquants du FC Barcelone, Lionel Messi et Luis Suarez. Ander Gillenea, AFP

Le Barça fait toujours la course en tête en Liga. Après avoir battu la Real Sociedad (2-4), les Catalans comptent neuf points d'avance sur l'Atletico Madrid. Manchester City a été défait pour la première fois de la saison face à Liverpool (4-3).

PUBLICITÉ

Liga : qui pour arrêter le Barça ?

Rien ne semble pouvoir mettre un frein au FC Barcelone. Mené dimanche 14 janvier 2-0 chez sa bête noire, la Real Sociedad, les Catalans ont renversé la vapeur pour s'imposer 2-4 à Saint-Sébastien lors de la 19e journée. Grâce à un doublé de Luis Suarez et des buts de Paulinho et Messi, les Blaugranas ont renforcé leur position de leader de la Liga. Au classement, le Barça, toujours invaincu en championnat, reste largement en tête avec 51 points, neuf de plus que l'Atletico Madrid (2e, 42 pts), et creuse encore l'écart avec le Real Madrid (4e, 32 pts, un match en moins), battu 0-1 samedi à Santiago Bernabeu par Villarreal et relégué à 19 longueurs.

Premier League : Liverpool renverse City

Le leader Manchester City a été battu dimanche pour la première fois de la saison. Des buts d'Oxlade-Chamberlain, Firmino, Mané et Salah ont mis fin à la série de 22 matches sans défaite en championnat (20 succès, 2 nuls) pour les Citizens de Pep Guardiola, qui restent toutefois largement premiers du classement, avec quinze points d'avance sur leurs trois dauphins Liverpool (4e), Chelsea (3e) et Manchester United (2e). Les Reds, eux, enchaînent avec un 18e match sans défaite toutes compétitions confondues et une quatrième victoire consécutive en championnat pour remonter au classement. Ils ouvrent aussi de la plus belle des façons l'après-Coutinho, pour leur premier match depuis le départ de la vedette brésilienne vers le Barça.

Ligue 1 : Paris sans briller

Le PSG, leader, a gagné modestement dimanche chez un Nantes accrocheur (1-0) sur un but d'Angel Di Maria. Edinson Cavani, de retour comme titulaire, n'a donc pas égalé le record de but de Zlatan Ibrahimovic (155 contre 156). Ce n'était pas l'essentiel : ces trois points sont une bonne opération pour le club de la capitale, qui porte son total à 53 unités et profite des nuls de Monaco à Montpellier (0-0) et de Lyon contre Angers (1-1) pour prendre 11 points d'avance sur ses deux premiers poursuivants.

Le match contre Nantes a également été marqué par une action de l’arbitre Tony Chapron, qui est devenu la vedette de la rencontre après avoir tenté de tacler un joueur qui l'avait fait trébucher, avant de l'exclure une fois relevé. Sur une contre-attaque parisienne, dans les dernières secondes du match, Tony Chapron courait vers le but nantais quand sa course a croisé celle du stoppeur Diego Carlos qui l'a involontairement fait tomber. L'arbitre a alors volontairement tendu la jambe vers le Brésilien qui passait à côté de lui pour le faire tomber également. S'en est suivi un échange bref au terme duquel l'arbitre a sorti un deuxième carton jaune contre le défenseur, entraînant son exclusion.

Ces images ont fait le tour du monde et la direction technique de l'arbitrage (DTA) de la fédération française s'est réunie en urgence lundi matin. L'arbitre a été écarté "jusqu'à nouvel ordre" et sera convoqué prochainement par la commission de discipline de la Ligue. Dans une déclaration transmise à l'AFP, Tony Chapron a évoqué un "geste maladroit", "inapproprié" et présenté ses "excuses" au joueur de Nantes impliqué. "Lors du match Nantes-PSG, j'ai été percuté par Diego Carlos, joueur de Nantes. À l'occasion de ce choc, j'ai ressenti une vive douleur sur une blessure récente. Dans un mauvais réflexe, j'ai tendu ma jambe vers le joueur", a-t-il expliqué.

Bundesliga : Dortmund manque le podium

Le Borussia Dortmund a concédé dimanche un match nul face à Wolfsburg (0-0), en clôture de la 18e journée et a manqué l'occasion de prendre la deuxième place de la Bundesliga. Avec une équipe rajeunie et sans réussite, le Borussia Dortmund reste quatrième, à un point de Schalke 04 (3e). La soirée a également été marquée par la suspension juste avant la rencontre de Pierre-Emerick Aubameyang, écarté de l'effectif pour avoir manqué une réunion de l'équipe. Le grand gagnant de cette 18e journée est encore le Bayern Munich (44 pts), qui n'a pas fait de détails vendredi soir en s'imposant à Leverkusen 3-1. Le champion en titre se retrouve avec 13 points d'avance sur son second Leipzig (31 pts).

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.