Accéder au contenu principal

Une fausse alerte au missile nord-coréen a été envoyée au Japon, trois jours après celle d'Hawaï

Le premier message d'alerte envoyée par la NHK.
Le premier message d'alerte envoyée par la NHK. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

La chaîne publique japonaise NHK a envoyé une alerte indiquant qu'un missile coréen venait d'être lancé, avant de corriger son erreur cinq minutes plus tard.

PUBLICITÉ

Alors que les habitants d'Hawaï se remettent tout juste de la fausse annonce qu'un missile nucléaire fonçait vers eux, ce samedi 13 janvier, les Japonais ont eux aussi eu le droit à un petit coup de pression via leur smartphone, ce 16 janvier. CNN rapporte que la chaîne publique NHK a dû s'excuser à l'antenne après avoir envoyé une alerte qui affirmait que la Corée du Nord venait d'envoyer un missile balistique.

VOIR AUSSI : À Hawaï, une alerte au missile balistique a été envoyée par erreur, causant un début de panique

"Alerte info NHK. La Corée du Nord vient probablement de lancer un missile. J-Alert : trouvez un abri à l'intérieur d'un bâtiment ou en sous-sol."

Un second message a été envoyé cinq minutes plus tard, où la NHK s'excusait de son erreur.

"L'alerte envoyée plus tôt à propos d'un missile nord-coréen était une erreur. Aucune J-Alert n'a été donnée."

Sur son site, la NHK évoque "une erreur de manipulation".

Comme le rappelle la chaîne américaine, cette fausse alerte a eu lieu alors que les États-Unis et le Canada doivent accueillir des discussions à Vancouver où seront évoquées les sanctions contre la Corée du Nord et la participation du pays aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud, le mois prochain.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.