Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

Découvertes

Une fausse alerte au missile nord-coréen a été envoyée au Japon, trois jours après celle d'Hawaï

© REUTERS/Kim Kyung-Hoon | Le premier message d'alerte envoyée par la NHK.

Dernière modification : 16/01/2018

La chaîne publique japonaise NHK a envoyé une alerte indiquant qu'un missile coréen venait d'être lancé, avant de corriger son erreur cinq minutes plus tard.

Alors que les habitants d'Hawaï se remettent tout juste de la fausse annonce qu'un missile nucléaire fonçait vers eux, ce samedi 13 janvier, les Japonais ont eux aussi eu le droit à un petit coup de pression via leur smartphone, ce 16 janvier. CNN rapporte que la chaîne publique NHK a dû s'excuser à l'antenne après avoir envoyé une alerte qui affirmait que la Corée du Nord venait d'envoyer un missile balistique.

VOIR AUSSI : À Hawaï, une alerte au missile balistique a été envoyée par erreur, causant un début de panique

"Alerte info NHK. La Corée du Nord vient probablement de lancer un missile. J-Alert : trouvez un abri à l'intérieur d'un bâtiment ou en sous-sol."

Un second message a été envoyé cinq minutes plus tard, où la NHK s'excusait de son erreur.

"L'alerte envoyée plus tôt à propos d'un missile nord-coréen était une erreur. Aucune J-Alert n'a été donnée."

Sur son site, la NHK évoque "une erreur de manipulation".

Comme le rappelle la chaîne américaine, cette fausse alerte a eu lieu alors que les États-Unis et le Canada doivent accueillir des discussions à Vancouver où seront évoquées les sanctions contre la Corée du Nord et la participation du pays aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud, le mois prochain.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 16/01/2018