Accéder au contenu principal

Macron affiche son soutien à Merkel avant le vote crucial de dimanche

Emmanuel Macron a reçu Angela Merkel à l'Élysée le 19 janvier 2018.
Emmanuel Macron a reçu Angela Merkel à l'Élysée le 19 janvier 2018. Ludovic Marin, AFP

Le président français a répété vendredi que la France a "besoin" de l'Allemagne pour réformer l'Europe, à deux jours d'un vote crucial pour la formation d'une coalition qui décidera de l'avenir politique de la chancelière Angela Merkel.

Publicité

Le couple franco-allemand a de beaux jours devant lui. Le président français Emmanuel Macron a martelé, vendredi 19 janvier, que la France aurait "besoin" de l'Allemagne si elle veut réformer l'Europe. Une marque de soutien à la chancelière Angela Merkel alors que celle-ci affrontera dimanche un vote crucial sur la formation d'une coalition gouvernementale à Berlin entre conservateurs et sociaux-démocrates.

>> À lire aussi : Merkel reçue par Macron : "Montrer que le couple franco-allemand continue de fonctionner"

"Ce que je peux simplement dire, c'est que l'ambition que nous portons ne peut advenir seule et qu'elle a besoin de se conjuguer avec l'ambition allemande", a-t-il dit au côté de la chancelière Angela Merkel à l'Élysée.

Un terrain d'entente sur l'Europe avec le SPD

De son côté, la chancelière a jugé "capital d'avoir un gouvernement stable en Allemagne pour agir en Europe", alors que son délicat projet de coalition risque d'être compromis, dimanche, par un vote au congrès des sociaux-démocrates (SPD) qui s'annonce serré. Elle a néanmoins relevé un "large terrain d'entente [avec le SPD], notamment en ce qui est de l'engagement européen".

"Je suis confiante sur ce chemin et je crois qu'au congrès du SDP, nombreux seront ceux qui œuvreront pour qu'on arrive à des négociations de coalition mais c'est la décision autonome et indépendante des sociaux-démocrates en Allemagne", a-t-elle ajouté.

Emmanuel Macron s'est refusé à commenter l'échéance de dimanche - "je m'abstiendrai de faire quelque pronostic que ce soit sur quelque vote que ce soit", a-t-il dit - mais a aussi relevé que l'accord de principe conclu le 12 janvier entre SPD et conservateurs sur une coalition porte "une ambition véritable pour le projet européen".

"Ambition européenne"

Les quelque 600 délégués sociaux-démocrates doivent se prononcer sur ce document de programme commun rédigé en vue d'un futur gouvernement. Mais des fédérations régionales et des figures du mouvement ont déjà signifié leur opposition à toute nouvelle grande coalition avec la CDU d'Angela Merkel.

"La chancelière a une ambition européenne, les dirigeants du SPD ont manifesté une ambition européenne, et le texte commun en porte une", a souligné Emmanuel Macron.

Le président français, qui propose d'instaurer un budget et un président de la zone euro, a une grande proximité de vues avec les sociaux-démocrates sur les sujets européens. Une partie des conservateurs allemands sont en revanche plus réservés sur son projet européen pour plus d'intégration économique.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.