Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Luis Almagro : "Une enquête sur le Venezuela doit être ouverte à la CPI"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 22/01/2018

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

© France 24

Au menu de cette revue de presse française du lundi 22 janvier : l’appel des syndicats de surveillants de prison au "blocage total" des prisons en France, 140 patrons de multinationales invités par Emmanuel Macron à Versailles, les nationalistes corses à Matignon et les suites judiciaires de l’affaire Weinstein.

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

À la Une de la presse française, ce matin, l’appel des syndicats de surveillants de prison au «blocage total» des 188 établissements de l’Hexagone, un mouvement reconductible «jusqu’à ce que le gouvernement entende (leurs) revendications».

 

Après une semaine de tensions marquée par les agressions de plusieurs surveillants, les syndicats disent que le mouvement ne s’arrêtera pas «si le gouvernement ne propose que des mesurettes», jugeant insuffisantes les propositions faites ce week-end par la ministre de la justice, Nicole Belloubet. D’après La Croix, le mouvement en cours attesterait du «ras-le-bol» d’une profession «en proie à des violences quotidiennes», d’une lassitude «légitime» face aux maux chroniques dont souffre le monde carcéral, à commencer par celui de la surpopulation. Un problème d’ailleurs à nouveau pointé du doigt jeudi dernier par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, qui a épinglé la France pour «la gestion de ses prisons». La Croix rappelle que le taux d’occupation dépasse les 200% dans certaines maisons d’arrêt, notamment en région parisienne et dans le Sud-Est. Le journal relève en outre que «les alternatives à l’incarcération se sont certes développées ces dernières années», mais que la prison reste «la» peine de référence en France en raison, notamment, du durcissement du Code pénal, qui aurait instauré un recours accru à la détention provisoire et «la massification des comparutions immédiates».

 

À la une également : l’invitation d’Emmanuel Macron à 140 patrons de groupes étrangers, qui seront reçus au château de Versailles aujourd’hui. Le Figaro évoque une «opération séduction» orchestrée par le chef de l’État. On le voit, dans la photo choisie par le journal, devant l’une des grilles de ce même château de Versailles lors de la visite du président russe Vladimir Poutine, en mai dernier. Les Échos saluent «une initiative qui frappe joliment les esprits», dans la mesure où la réunion de Versailles ne serait pas seulement «une opération de communication réussie» mais confirmerait, «in concreto», «que la cote de notre pays s’améliore», «parce qu’il bouge enfin et se démarque de nos voisins en situation délicate». «Choose France» (choisissez la France) : «La simplicité du slogan de ce rendez-vous montre que le premier président à l’aise en anglais se donne les moyens pour que cela soit une réalité», s’émeut le journal. Un enthousiasme partagé par L’Opinion, satisfait de constater qu’Emmanuel Macron «n’a pas l’entreprise honteuse», qu’il «assume l’évidence : pour créer des emplois, il faut attirer et conserver les investisseurs en France», quitte à ne pas «lésiner» sur les moyens «pour éblouir les grands dirigeants, leur déployant lui-même le tapis rouge à Versailles». «Elles sont loin, les 'pudeurs de gazelle' de son prédécesseur !», se réjouit le journal, tandis que le Huffington Post rappelle qu’après avoir courtisé les dirigeants des multinationales étrangères, Emmanuel Macron les retrouvera demain au sommet de Davos. D’après le site, le «marathon» du président aurait pour but de «tenter de refaire de la France une place attractive aux yeux des investisseurs, quitte à se faire le porte-parole d'une mondialisation potentiellement heureuse honnie par ses adversaires politiques», mais dont Emanuel Macron chercherait au contraire à démontrer aux Français qu’elle «n’est pas uniquement un facteur de délocalisations».

 

Les 140 patrons invités à Versailles seront aussi reçus aujourd’hui à Matignon. Le Premier ministre a une journée chargée, puisqu’il doit également rencontrer les deux nouvelles têtes de l’exécutif corse, les nationalistes Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, qui s’est ouvert à Libération. Un entretien où il évoque le «bras de fer» qui se serait engagé avec l’État, notamment sur les dossiers de la coofficialité de la langue corse et du rapprochement des prisonniers. Des revendications face auxquelles Le Figaro recommande à Emmanuel Macron de «faire preuve d’une habileté infinie». «Un faux pas peut suffire à faire dégénérer la négociation», prévient le journal, qui estime que le gouvernement «doit pourtant rester ferme s’il ne veut pas se laisser entraîner dans une infernale surenchère». Surenchère qui aurait d’ailleurs déjà commencé, selon Le Figaro.

 

Un mot, pour terminer, de l’affaire Harvey Weinstein, le scandale à l’origine de l’émergence des mouvements «#metoo» et «#balancetonporc» en France. Accusé d’agressions sexuelles, de harcèlement et de viols par près d’une centaine de femmes depuis le mois d’octobre, l’ancien producteur n’est pour autant pas encore inquiété par la justice américaine, relève Libération. Le journal rapporte que plusieurs enquêtes sont en cours mais que «leurs issues sont incertaines», certains faits présumés tombant sous le coup de la prescription, d’autres pouvant aussi faire l’objet d’accords financiers, avec clause de confidentialité à la clé, ce que les Anglo-saxons appellent la «hush money» : l’argent contre le silence. C'est ce type d’accord qu'avait notamment conclu en 2011 l’ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn, défendu d’ailleurs à l'époque par le même avocat qu’Harvey Weinstein aujourd'hui, Benjamin Brafman. Harvey Weinstein sera-t-il condamné un jour ? L’affaire, en tout cas, et la vague d’émotion qu’elle a suscitée, «semblent avoir remis en haut de la pile des priorités le sujet de l’égalité salariale entre hommes et femmes», notent Les Échos, qui rappelle que l’écart salarial entre les hommes et les femmes, à poste égal, s’établit toujours autour de 9% en France.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/10/2018 Revue de presse

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

Dans la presse ce 23 octobre, la caravane de migrants honduriens poursuit sa route à travers le Mexique, direction les États-Unis. Une crise humanitaire scrutée par les presses...

En savoir plus

23/10/2018 Revue de presse

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

À la une de la presse ce mardi 23 octobre, l'affaire Khashoggi et ces pays qui demandent des comptes à l'Arabie saoudite, aux prises avec la plus grave crise internationale...

En savoir plus

22/10/2018 Revue de presse

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

Dans la presse ce lundi 22 octobre, les dernières révélations sur les circonstances de la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, des informations distillées au...

En savoir plus

22/10/2018 Revue de presse

"Le système Mélenchon"

À la une de la presse ce lundi 22 octobre, l'inquiétude des Russes après l'annonce du retrait américain du traité de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, des...

En savoir plus

19/10/2018 Revue de presse

L'Algérie interdit le niqab dans les lieux de travail

Dans la presse ce vendredi, l'Algérie interdit le niqab dans les lieux de travail, une mesure, selon certains, visant à détourner les esprits de l’emprisonnement de généraux par...

En savoir plus