Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit : "Un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Érythrée

En savoir plus

Découvertes

À 14 ans, elle imagine une appli pour aider les personnes malades d'Alzheimer à reconnaître leurs proches

© Capture d'écran | Emma Yang, 14 ans, raconte dans un Ted Talk comment elle a eu l'idée de développer son appli.

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 25/01/2018

En cours de développement, l'application Timeless veut aider les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer à se souvenir de leur entourage, à la faveur de la reconnaissance faciale.

Pour changer le monde par le biais de l'innovation, il faut commencer par se demander : "Quel problème t'indigne au point que tu pourrais peut-être passer 10 ans à essayer de le résoudre ?", suggère Thibault Duchemin, fondateur de l'appli AVA, ce sous-titreur de poche qui permet aux sourds et malentendants de suivre des discussions de groupe.

VOIR AUSSI : Ava, ce sous-titreur de poche qui permet aux sourds et malentendants de suivre des discussions de groupe

Cet état d'esprit, la jeune Américaine Emma Yang semble l'avoir eu à l'âge de 7 ou 8 ans, en voyant la mémoire de sa grand-mère commencer à décliner. Dans les années qui ont suivi, la situation n'a fait que se détériorer chez la vieille dame atteinte de la maladie d'Alzheimer, pour qui se souvenir de ses proches était devenu de plus en plus ardu. La petite fille, qui avait appris à coder assez jeune, s'est alors mise à réfléchir au meilleur moyen de lui apporter son aide.

"J'ai vu de près comme cette maladie pouvait affecter non pas seulement la personne qui en souffre, mais aussi son entourage – ses amis, sa famille. À l'âge de 11 ou 12 ans, j'ai développé un intérêt pour les nouvelles technologies et leur impact positif sur le monde", explique la jeune fille qui a aujourd'hui 14 ans. Emma Yang est en train de développer Timeless, une application permettant aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer de se souvenir de leurs proches pour lequel elle cherche actuellement à lever des fonds via le financement participatif.

Le principe est simple : pour rappeler l'identité d'un proche à son utilisateur, l'appli utilise la technique de la reconnaissance faciale et scrolle dans un répertoire rempli de photos des proches jusqu'à trouver le bon. S'affiche ensuite sur l'écran une description des liens qui unissent l'utilisateur à ce membre de la famille ou ami.e.

Timeless pourrait être la première appli destinée aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

Emma Yang en est convaincue : il existe des moyens de mettre à profit la reconnaissance faciale pouvant faciliter la vie de nombreuses communautés. Avec Timeless, la jeune femme espère créer davantage qu'un outil pour aider les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer à ne pas oublier leur entourage. En effet, l'appli affichera également tous les jours une liste des rendez-vous, accompagnée des photos des proches en question. Aussi, si l'utilisateur tente d'appeler plusieurs fois la même personne, ce qui peut arriver souvent, Timeless laissera apparaître une question : "Êtes-vous sûr de vouloir passer ce coup de téléphone ? Vous avez déjà essayé il y a moins de cinq minutes". Enfin, une page contact permet à l'utilisateur d'afficher son nom, son âge, son numéro de téléphone ainsi que son adresse postale.

Il n'est pas dit que Timeless peut aider toutes les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer à un stade avancé, mais Emma Yang pense que l'appli peut être particulièrement utile au début de la maladie. En attendant, il n'en existe aucune sur le marché pour répondre à cet enjeu. "Apprendre à manier une nouvelle technologie ou un logiciel ne sera pas chose aisée pour quelqu'un qui souffre de problèmes de mémoire et de déficience cognitive", rappelle Katherine Possin, professeure à l'UCSF Memory and Aging Center, dans les colonnes de Fast Company. "Mais avec de l'entraînement répété et l'aide d'un aide-soignant, c'est possible", conclut-elle.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 25/01/2018