Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit : "Un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Érythrée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mais qu'est ce que ça veut dire "mettre le bololo" ?

En savoir plus

Découvertes

Avant "Spheres" de Darren Aronofsky, jamais une série en VR ne s’était vendue aussi cher à Sundance

© Protozoa Pictures | La série en réalité virtuelle "Spheres", réalisée par Eliza McNitt et produite par la société de Darren Aronofsky.

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 25/01/2018

Les productions en réalité virtuelle ont-elles un avenir viable dans l'industrie culturelle ?

Bon d’accord, on est encore loin des 12 millions de dollars pour lesquels s’était vendu "The Big Sick" l’année dernière, ou des 17,5 millions de dollars de "The Birth of a Nation" l’année précédente. Et pourtant, la vente pour un montant "à sept chiffres" de la série en réalité virtuelle "Spheres" – produite par la société Protozoa Pictures de Darren Aronofsky – est un record. D’après Variety, c’est la première fois qu’un deal aussi élevé est signé dans un festival du film pour une production en VR.

VOIR AUSSI : Baobab Studios et ses petites bêtes en réalité virtuelle qui montent, qui montent

Le studio CityLight, spécialiste du financement et de la distribution de contenus en VR fraîchement créé, a misé sur cette série en trois parties réalisée par Eliza McNitt qui plonge le spectateur dans les méandres de l’espace. L’actrice Jessica Chastain prête sa voix au premier épisode de 13 minutes, intitulé "Songs of Spacetime" et projeté au festival de Sundance dans la catégorie "Nouvelle Frontière". "'Spheres' explore les chants du cosmos. La plupart des gens pensent que l’espace est silencieux – mais il ne l’est pas", explique sa réalisatrice.

"Un moment historique pour l’industrie de la VR"

Alors oui, les plus grands rendez-vous de l’industrie cinématographique commencent doucement à inclure la réalité virtuelle dans leur programmation. L’année dernière, le film "Pearl" de Google était le premier en VR jamais nommé aux Oscars, et le festival de Cannes intégrait l’expérience immersive "Carne y Arena" d’Alejandro Iñárritu en sélection officielle hors compétition. Mais ce contrat signé à Sundance marque "un moment historique pour l’industrie de la VR" d’après son coproducteur Jess Engel, à Wired : "[Ce deal] signifie qu’un nouveau moyen viable de storytelling a émergé. Des contrats comme celui-là établissent la réalité virtuelle comme un marché en lui-même pour les créateurs indépendants, les producteurs et les investisseurs."

La série "Spheres" devrait être disponible sur Oculus Rift dans les prochains mois, avant de débarquer sur d'autres plateformes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 25/01/2018