Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Luis Almagro : "Une enquête sur le Venezuela doit être ouverte à la CPI"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Entre désistements et critiques, le "Davos du désert" s'ouvre à Riyad

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Paul Biya réélu pour un 7e mandat présidentiel

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

FRANCE

Attentats du 13 novembre : la veste explosive de Salah Abdeslam aurait été défectueuse

© AFP (archives) | Salah Abdeslam est le seul survivant des commandos des attentats du 13 novembre

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/01/2018

Selon un rapport d'expertise sur les attentats du 13 novembre, le gilet explosif du seul survivant présumé des commandos, Salah Abdeslam, était défectueux et n'a pas fonctionné, dévoile jeudi France inter.

On pensait jusqu'ici que Salah Abdeslam, seul survivant des commandos des attentats du 13 novembre, avait renoncé au dernier moment à se faire exploser. Un rapport d'expertise, dévoilé jeudi 25 janvier par France Inter, pointe vers une autre hypothèse : son gilet explosif n'a pas fonctionné car il était défectueux.

Salah Abdeslam, actuellement détenu en France, était l'un des membres du commando intervenu au Stade de France, à Saint-Denis. Les enquêteurs avaient déjà constaté qu'il manquait la pile et le bouton poussoir de son gilet explosif retrouvé à Montrouge (Hauts-de-Seine). Mais selon le rapport d'expertise consulté par France Inter, un câble était également abîmé et une pièce du détonateur cassée, empêchant le courant électrique de passer.

Selon des témoignages, Salah Abdeslam a dit à deux amis venus le récupérer à Paris après les attentats et à un homme qui l'a hébergé à Bruxelles que son gilet n'avait pas fonctionné.

Avec Reuters

Première publication : 25/01/2018

  • FRANCE

    Le logeur de Daech, un "bouffon médiatique" devant la justice

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Tollé autour d'une exposition berlinoise, "Le musée des martyrs", où figure l'un des terroristes du Bataclan

    En savoir plus

  • ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE

    Attentats du 13 novembre : un rescapé du Bataclan s'est suicidé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)