Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Affaire Carlos Ghosn : quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ivanka Trump doit-elle aller en prison ?"

En savoir plus

Amériques

À Davos, Trump clame que "l'Amérique d'abord n'est pas l'Amérique seule"

© Fabrice Coffrini, AFP | Donald Trump s'est exprimé au Forum économique mondial de Davos le 26 janvier 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/01/2018

Le président américain s'est efforcé vendredi, au Forum économique mondial de Davos, de rassurer les partenaires commerciaux et diplomatiques des États-Unis. Il a plaidé pour un libre-échange "juste" et "réciproque".

Pour son discours prononcé devant les participants du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, Donald Trump a repris son slogan de campagne "America first" ("l'Amérique d'abord"). "L'Amérique d'abord" certes, mais "l'Amérique pas seule", a ajouté cette fois-ci le président américain, cherchant à rassurer les partenaires commerciaux et diplomatiques des États-Unis.

"Nous sommes en faveur du libre-échange, mais il doit être juste, et il doit être réciproque", a encore dit le milliardaire américain, dont Davos redoutait qu'il ne se livre à l'une de ses habituelles diatribes protectionnistes.

"Je suis là pour représenter les intérêts du peuple américain et pour affirmer l'amitié et la coopération des États-Unis pour construire un monde meilleur", a ajouté Donald Trump.

La fin du discours du président américain a été plus agitée. Lors d’une séance de questions-réponses, Donald Trump a déclenché des huées lorsqu’il s'en est pris à la presse qu'il a qualifiée de "méchante" et "fausse".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 26/01/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Trump ouvre la voie à la naturalisation de sans-papiers en échange du financement du mur

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Les Palestiniens qualifient Trump d'"oppresseur" après sa sortie sur le "manque de respect"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Enquête russe : Donald Trump se dit "prêt" à être interrogé "sous serment"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)