Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit : "Un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La fin des sanctions contre l'Érythrée

En savoir plus

FRANCE

Francophonie : le gouvernement part à la pêche aux idées pour le français en lançant un site Internet

© Ludovic Marin/ AFP | L'Élysée a fait de la francophonie une "cause nationale"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/01/2018

Une idée pour le français? Le gouvernement d'Édourd Philippe a lancé le site Internet "monideepourlefrancais.fr" afin de recueillir les propositions des francophones en vue de la conception d'un "grand plan" pour le français.

Le gouvernement veut mobiliser autour de la francophonie. Il a en effet lancé vendredi 26 janvier le site Internet "monideepourlefrancais.fr" afin de recueillir les propositions des francophones de par le monde, en vue de la conception d'un "grand plan" pour le français que le président Emmanuel Macron présentera le 20 mars.

Les idées déposées sur la plateforme numérique "ne resteront pas lettres mortes" et viendront "nourrir ce grand plan pour le français et le plurilinguisme dans le monde", a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, lors du lancement du site à Paris vendredi 26 janvier.

Les propositions déposées en ligne sont pour l'heure peu nombreuses, mais variées. "Mon idée pour le français, c'est taxer Youtube et Facebook pour soutenir la création vidéo francophone", écrit ainsi Thomas, un Canadien, tandis que Pacom, de RD Congo, suggère de "mettre en place des kit de cinéma mobiles dans les villes et les villages.

Le président Macron, très présent sur la scène internationale, a récemment fait de la francophonie une "cause nationale", alors que le nombre de locuteurs français devrait quasiment tripler d'ici à 2050, de 274 millions aujourd'hui, à 750 millions, grâce à l'explosion démographique en Afrique.

"Quand on regarde les chiffres, on peut faire 'cocorico', mais il n'y a aucune automaticité", a averti le secrétaire d'État, appelant en particulier à un effort sur la formation et l'apprentissage du français.

Le français "vecteur de diversité"

"Cette plateforme donne le coup d'envoi d'un nouveau souffle pour la francophonie", a abondé la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

"On n'a peut-être pas encore assez fait, ces dernières années", a-t-elle souligné lors du lancement du site. "Parce que des complexes, parce que des malaises flottaient. Parce que francophonie aurait pu rimer avec colonie. La seule façon de ne pas enfermer la francophonie dans une vision étriquée, c'est de soutenir ce qu'elle est réellement aujourd'hui : un vecteur de diversité. C'est l'esprit de la plateforme qui est lancée", a-t-elle souligné dans un discours.

L'appel à idées est ainsi adressé aux Français, aux étrangers francophones, mais également aux non-francophones. Il sera complété par une conférence internationale les 14 et 15 février à Paris, qui réunira personnalités et acteurs de la société civile de différentes nationalités. L'ensemble sera synthétisé et alimentera le plan du 20 mars.

Avec AFP

Première publication : 26/01/2018

  • FRANCE

    Leïla Slimani nommée représentante d'Emmanuel Macron à la Francophonie

    En savoir plus

  • LIBAN

    Francophonie : au Liban, le français résiste face à l'anglais

    En savoir plus

  • OIF

    Michaëlle Jean, Canadienne d’origine haïtienne, à la tête de la Francophonie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)