Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : les signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"W'ere in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

EUROPE

Présidentielle en Finlande : Sauli Niinistö réélu dès le premier tour

© Jussi Nukari, Lehtikuva, AFP | Sauli Niinisto peu après l'annonce des résultats annonçant sa réélection, le 28 janvier 2018, à Helsinki.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/01/2018

Le président finlandais Sauli Niinistö a été réélu dès le premier tour de l'élection présidentielle dimanche, avec plus de 60 % des suffrages. Son principal rival, le Vert Pekka Haavisto, a obtenu 12,4 % des voix.

Il n’y aura pas de second tour à l’élection présidentielle finlandaise. Le président sortant Sauli Niinistö, a été reconduit dimanche 28 janvier à la tête de la Finlande avec plus de 60 % des suffrages.

Avec 99 % des votes dépouillés, il rassemble 62,7 % des suffrages, selon les résultats partiels publiés par le ministère de la Justice, reléguant loin derrière son principal rival, le Vert Pekka Haavisto, qui obtient 12,4 % des voix.

Cette victoire dès le premier tour est du jamais-vu depuis 1994 et la première élection du président finlandais au scrutin majoritaire direct.

>> À voir : "Finlande : un modèle social et migratoire ébranlé"

Depuis son élection en 2012, Niinistö, qui se présentait cette année comme indépendant, bat des records de popularité notamment grâce à sa stratégie envers la Russie.

Bouclier américain

Sa mission première a été de mettre la Finlande sous la protection du bouclier nucléaire américain sans heurter Vladimir Poutine, à couteaux tirés avec l'Union européenne et ses alliés depuis l'annexion par Moscou de la Crimée en 2014.

>> À lire : Le chef de la Douma privé de visa en Finlande, Moscou s'insurge

Cette stratégie a séduit les Finlandais, qui partagent avec les Russes une frontière de 1 340 kilomètres, la plus longue de l'Union européenne avec ce puissant voisin.

"Niinistö n'est pas favorable au fait que la Finlande rejoigne l'Otan, mais il est favorable à l'établissement de liens plus forts avec l'Occident", a rappelé auprès de l'AFP, Tapio Raunio, professeur de sciences politiques à l'université de Tampere.

Les résultats définitifs de l’élection seront publiés le 30 janvier, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Avec AFP

Première publication : 28/01/2018

  • FINLANDE

    Attaque en Finlande : le suspect avait été signalé pour radicalisation

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Finlande : une enquête ouverte pour "terrorisme" après l'attaque au couteau qui a fait 2 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)