Accéder au contenu principal

Wall Street ouvre en baisse, se relâche après un mois de records

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street a ouvert en baisse mardi, reprenant son souffle à l'issue d'un excellent mois de janvier, alors que les résultats d'entreprises peinaient à jouer leur rôle de moteur: le Dow Jones perdait 0,98% et le Nasdaq 0,94%.

Vers 14H50 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 260,39 points, à 26.179,09 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, régressait de 69,94 points, à 7.396,56 points.

L'indice élargi S&P 500 baissait de 0,85%, ou 24,30 points, à 2.829,23 points.

La Bourse de New York avait déjà terminé en baisse lundi, affaiblie par une forte tension des taux d'intérêt sur la dette américaine et par un recul des valeurs de l'énergie: le Dow Jones avait perdu 0,67% et le Nasdaq 0,52%.

Wall Street poursuivait son recul de la veille après un mois de janvier sur les chapeaux de roues, le S&P 500 ayant avancé de plus de 7%.

"Les investisseurs reviennent sur leurs pas et reprennent leur souffle", a commenté Patrick O'Hare, de Briefing, ajoutant que "l'approche d'événement clés encourage les acteurs du marché à prendre quelques bénéfices".

Les marchés suivaient mardi l'ouverture d'une réunion de deux jours de la banque centrale américaine (Fed) à l'issue de laquelle aucune annonce sur les taux n'est toutefois anticipée.

Le ton du discours annuel de Donald Trump sur l'état de l'Union au Congrès était également attendu mardi après la séance.

Véritable carburant de la hausse des indices depuis plusieurs trimestres, les résultats favorables des entreprises peinaient quant à eux à se matérialiser en Bourse.

Les bénéfices de McDonald's se sont affichés au-dessus des attentes mais le cours reculait de 1,16%.

Pfizer baissait également (-2,70%) malgré des bénéfices 2017 gonflés par un crédit d'impôt de 11 milliards de dollars et de solides objectifs financiers pour 2018 en raison d'une ardoise fiscale fortement réduite.

Plus largement, le secteur de la santé souffrait de l'annonce d'alliance des milliardaires Warren Buffett et Jeff Bezos et du banquier Jamie Dimon pour créer une entreprise fournissant des services de santé abordables aux employés américains de leurs sociétés respectives.

CVS (-5,43%), Aetna (-2,86%) et Humana (-2,23%) chutaient après cette annonce.

Les valeurs du secteur de la santé regroupées au sein du S&P 500 perdaient dans leur ensemble 1,92%.

Le marché obligataire baissait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans continuait à se tendre à 2,712%, contre 2,694% lundi soir, et celui des bons à 30 ans montait à 2,975%, contre 2,942% à la précédente clôture.

Le taux de rendement à dix ans affichait ainsi en séance un nouveau plus haut depuis avril 2014 à 2,731%.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.