Liberté conditionnelle pour le président détenu d'Amnesty en Turquie

Istanbul (AFP) –

Publicité

Un tribunal d'Istanbul a ordonné mercredi la remise en liberté conditionnelle de Taner Kiliç, président d'Amnesty international en Turquie, détenu depuis juin 2017, selon une journaliste de l'AFP présente à l'audience.

M. Kiliç est accusé d'appartenir au mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, désigné par Ankara comme le cerveau du putsch manqué de l'été 2016. L'annonce du tribunal a été accueillie par un tonnerre d'applaudissements.