Accéder au contenu principal

Radio France: Jean-Luc Vergne, un PDG par intérim hors du sérail

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

Jean-Luc Vergne, devenu PDG par intérim de Radio France suite à l'éviction de Mathieu Gallet, est un ex-DRH de plusieurs grands groupes, négociateur redoutable haut en couleur, qui n'avait pas travaillé dans l'audiovisuel avant d'intégrer la maison ronde fin 2016.

Inconnu du grand public, cet homme de 69 ans aux cheveux et à la barbe poivre et sel est en revanche une figure reconnue dans la gestion des ressources humaines.

Il a été le DRH de plusieurs grands groupes industriels français (le laboratoire pharmaceutique Sanofi de 1982 à 1992, le pétrolier Elf Aquitaine - devenu Total - de 1992 à 1999, puis le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën de 1999 à 2009), avant de bifurquer vers la finance en devenant DRH du groupe bancaire BPCE de 2009 à 2011.

Partisan d'un management "de terrain" et guidé par la "passion", il avait raconté ses expériences dans une autobiographie parue en 2013, "Itinéraire d'un DRH gâté".

- 'Un peu théâtral' -

A PSA, un syndicaliste qui l'a côtoyé se souvient d'un DRH au "verbe haut", habitué à "faire tomber la veste, remonter les manches", bref un personnage "un peu théâtral", "capable de faire semblant de se mettre en colère" durant les séances de négociations, qui se terminaient régulièrement en pleine nuit.

Ce syndicaliste, qui a requis l'anonymat, lui sait gré d'avoir ouvert PSA à certaines problématiques comme la diversité des profils et la RSE (responsabilité sociale et environnementale), mais le juge "co-responsable" des "erreurs stratégiques" qui ont failli causer la perte du groupe.

Un cadre proche de la direction du groupe évoque lui aussi "une personalité très théâtrale" et "un personnage haut en couleur".

"C'est un homme entier: on l'aimait ou on l'aimait pas", résume-t-il, se rappelant de "quelqu'un qui avait un côté très marrant, plein d'humour et de douceur, sous un aspect assez bourru". Mais aussi d'un DRH "malin et rusé", qui savait cultiver l'affectif pour parvenir à ses fins.

Après BPCE, il a présidé deux grands organismes agissant dans la sphère sociale, l'AFPA et l'Anact, puis a pris la tête en 2015 de BGE, un réseau national d'aide à la création d'entreprise.

C'est il y a tout juste deux ans, en décembre 2016, qu'il fait son entrée dans l'univers des médias en étant nommé par le CSA administrateur de Radio France.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.